publicité

Fanara, Pinturault, Faivre... un triplé tricolore sur le géant de Saint-Moritz en Coupe du monde de ski alpin

Quelle magnifique journée à Saint-Moritz, la France a réalisé le triplé dans le géant des finales de la Coupe du monde de ski alpin, ce samedi 19 mars. Thomas Fanara a décroché sa première victoire, à près de 35 ans, devant Alexis Pinturault à 2/100e et Mathieu Faivre à 14/100e.

  • FG avec AFP
  • Publié le , mis à jour le

La Joie des skieurs français en 30 secondes
Quatrième à l'issue du premier tracé, le Haut-Savoyard Thomas Fanara, qui comptait jusqu'à présent 10 podiums depuis 2010 et deux graves blessures, a réalisé le scratch sur le second parcours.

"A chaque entraînement, on surpasse nos limites, et ça donne ce résultat. Je profite juste de ce moment après être souvent passé près de la victoire. C'est juste incroyable", a déclaré le skieur licencié au C.S. de Praz-sur-Arly. 

Pinturault salue la victoire de Fanara © AFP

© AFP Pinturault salue la victoire de Fanara


La France avait déjà signé un triplé cette saison, historique celui-là, en combiné, le 22 janvier à Kitzbühel, où Pinturault avait devancé Victor Muffat-Jeandet (huitième du géant ce samedi), et Thomas Mermillod Blondin.

Déjà assuré du petit globe de la discipline et surtout d'un cinquième gros globe de cristal consécutif, -un record-, l'Autrichien Marcel Hirscher a déçu en se classant cinquième, à 92/100e de Fanara! La veille, le Salzbourgeois avait indiqué qu'il profiterait des finales pour tester du matériel en vue de la saison prochaine.

Un sentiment particulier"


Thomas Fanara (FRA, 1er): "La victoire, ça fait un moment que je cours après. Vraiment un sentiment particulier, et en plus de le partager avec deux autres Français, c'est vraiment incroyable. Qu'ils me portent dans l'air à l'arrivée, de chanter la Marseillaise, je n'ai pas de mot. Jusqu'à ce que Mathieu (Faivre, dernier à s'élancer) franchisse la ligne, je n'y croyais pas. Il y a tellement de fois où j'ai été déçu. J'ai mis une dizaine de secondes à réaliser. Sans en faire une obsession, je l'attendais cette victoire. Je fais mon job, je donne mon maximum et voilà.

Trois Français sur le podium, c'est une belle manière de remercier tout le staff. En géant, ça s'est toujours bien passé cette saison. Il y en avait toujours un pour tenir le podium. Aujourd'hui, je n'ai vraiment pas envie de penser aux moments difficiles, aux blessures. Un moment comme aujourd'hui, ça efface tout. Des coureurs étrangers m'ont félicité et j'ai senti que ma victoire leur faisait plaisir, vu dans leurs yeux que c'était honnête."

Thomas Fanara décrochant sa première victoire à près de 35 ans
© AFP

© AFP


Alexis Pinturault (FRA, 2e): "Un podium avec les copains, c'est quelque chose de mémorable, de fabuleux. Je fais une deuxième place à quelques centièmes (2/100e), ce qui m'est déjà arrivé, mais cette fois je n'en ai rien à faire. On est une bande d'amis même si on est compétiteurs. On ne se tire pas dans les pattes. Personnellement, je suis vraiment très content de ma performance. Après un début de saison difficile, ça se termine en feu d'artifice."



Mathieu Faivre (FRA, 3e): "Fermer le portillon était une chose nouvelle pour moi. Je n'étais pas stressé. Je n'avais pas à réfléchir. J'ai tout envoyé et je sais où je perds les centièmes, sur le bas. Je suis très content pour Thomas qui gagne enfin sa première victoire en Coupe du monde."

  • Les vainqueurs de la Scara repartent avec leur poids en chocolat!

    La Scara, c'est un peu la Coupe du monde des jeunes skieurs, en tout cas il s'agit de la première compétition internationale dédiée aux benjamins et minimes. Chaque fin de saison, 1.500 champions de demain s'y retrouvent. A la clef, son poids en chocolat mais aussi l'occasion de se faire repérer. 

    Publié le 08/04/2016
  • Quelles responsabilités à Bessans après la coulée de neige ?

    On a frisé la catastrophe hier 5 avril, sur le domaine de ski nordique de Bessans, en Haute-Maurienne. Une coulée de neige est venue bousculer un groupe de jeunes écoliers qui évoluaient sur une piste... fermée. Le point sur place au lendemain de l'événement.

    Mis à jour le 06/04/2016
  • Marie Dorin-Habert: "J'ai eu de la chance que mon travail paie."

    Ce lundi 4 avril, Villard-de-Lans a fêté les champions de ski isérois. Marie Dorin-Habert est revenue sur ses performances aux Mondiaux d'Oslo. Selon elle, ses 6 médailles sont dues au travail mais également à la chance.

    Mis à jour le 05/04/2016
les + lus
les + partagés