1. /
  2. Alpes

Gay Pride. La marche des fiertés de Grenoble

A Grenoble, entre 2.000 et 2.500 personnes ont assisté à la marche de fiertés, ce samedi 28 mai. Ou quand la fête s'empare de la rue pour mieux défendre le droit à la différence. 

  • Cécilia Sanchez et Damien Borrelly
  • Publié le , mis à jour le
Le kiosque du jardin de Ville a été rhabillé aux couleurs du drapeau LGBT © France 3 Alpes / Cécilia Sanchez

© France 3 Alpes / Cécilia Sanchez Le kiosque du jardin de Ville a été rhabillé aux couleurs du drapeau LGBT

Des drapeaux arc-en-ciel, des chars, un cortège coloré, la marche des fiertés est d'abord, et avant tout une fête. Une fête où chacun affiche sa joie d'être ensemble et sa liberté d'être gay, lesbienne, bi ou transexuel. Une liberté qui va de pair avec la réaffirmation du droit à la différence.

Diaporama sur les préparatifs


Le première Gay Pride au monde remonte à 1970. New York commémorait alors les émeutes de l'année précédente dans les bars gays de Greenwich Village, après des descentes policières. En France, la première manif homosexuelle a eu lieu en juin 1977 pour condamner les propos homophobes. En 1981, il s'agissait d'appeler les candidats à l'élection présidentielle à dépénaliser l'homosexualité.

   >>> Reportage de Damien Borrelly, Maxence Regnault et Pierre Maillard 

3e édition de la gay pride de Grenoble

Intervenants: "Drag Saigon"; Lucile; Laure; Odigie, réfugié nigérian; Didier Guillerme, membre de SOS Homophobie

 

les + lus