197 bouquetins abattus en deux jours, dans le massif du Bargy

"En deux jours d’intervention, elle aura permis d’éliminer l’essentiel de la population concernée, atteinte à 70 % environ de la brucellose. 197 bouquetins ont ainsi été abattus" précise la préfecture de Haute-Savoie dans un communiqué.

  • Par Sarah Rebouh
  • Publié le , mis à jour le
Bouquetin mâle au printemps dans le massif du Bargy. Mai 2005 © http://marclambert.pagesperso-orange.fr

© http://marclambert.pagesperso-orange.fr Bouquetin mâle au printemps dans le massif du Bargy. Mai 2005

250 bouquetins, âgés de cinq ans et plus, étaient voués à une mort certaine. Au final, ce sont 197 qui ont été abattus au cours de deux journées, mardi 1er octobre et mercredi 2 octobre par des tireurs de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Les sapeurs-pompiers, dépêchés sur place, ont effectué le repérage et l'évacuation des bêtes mortes. 

« Une opération d'ampleur »


« La supervision sanitaire a été menée par les vétérinaires et techniciens de la direction départementale de la protection des populations. Une entreprise d’équarrissage a évacué les animaux. Les agents de la direction départementale des territoires ont veillé à la préservation de l’environnement et de la faune protégée » précise la préfecture de Haute-Savoie, qui était pointée du doigt par certaines associations de protection des animaux. 

Il reste dans le massif quelques animaux de cinq ans et plus visés par la mesure d’abattage"


« Après un temps de latence, les agents de l’ONCFS poursuivront les prélèvements de manière ponctuelle au fil de leurs passages dans le massif. Au printemps, ils effectueront des captures afin de mesurer la prévalence de la maladie. Les résultats seront analysés et conduiront, le cas échéant, à de nouvelles décisions sanitaires » conclut la préfecture.
  • Journée de la contraception : le point à Limoges

    Aujourd'hui lundi 26 septembre 2016 était la journée mondiale de la contraception. Un enjeu de santé et de société majeur. Etrangement encore trop souvent obscur pour de nombreuses jeunes femmes.

    Publié le 26/09/2016
  • La chirurgie du futur débarque à Strasbourg

    Après deux ans de travaux, un institut hospitalo-universitaire associé à l'hôpital et à l'Institut de recherche contre les cancers de l'appareil digestif (IRCAD) s'apprête à ouvrir ses portes à Strasbourg. Il accueillera à la fois patients et chercheurs. Visite des lieux en avant première.

    Mis à jour le 26/09/2016
  • Institut Bergonié : le nouveau pôle chirurgical inquiète

    La première pierre du nouveau bâtiment de l'institut Bergonié a été posée ce lundi à Bordeaux. Le projet à 32 millions d'euros inquiète une partie des 965 salariés qui craignent pour leur emploi et leurs conditions de travail. 

    Mis à jour le 26/09/2016
les + lus
les + partagés