Candidat PS aux Municipales d'Annecy, Denis Duperthuy démissionne du parti socialiste

Il y a du rififi au PS de Haute-Savoie. Denis Duperthuy, chef de file du parti lors des dernières municipales à Annecy, a décidé de claquer la porte. Le conseiller municipal et d'agglomération met en cause le travail des instances dirigeantes de la fédération départementale. 

  • Par Franck Grassaud
  • Publié le , mis à jour le
Denis Duperthuy © AFP

© AFP Denis Duperthuy

Jeudi 15 janvier, début de soirée, le premier secrétaire fédéral du PS en Haute-Savoie annonce qu'il va saisir la commission des conflits contre Denis Duperthuy. Ce dernier est "accusé" de propos peu élogieux à l'égard des instances dirigeantes, notamment dans un article de l'Essor Savoyard

21h30. Denis Duperthuy joint la copie de sa lettre de démission dans un courriel adressé à la presse. "Je n'accepte pas cette mise en accusation. Le parti socialiste devrait être un parti ouvert, de débat où chacun doit se respecter, ce que j'ai toujours fait. Cela n'empêche pas de faire part de ses réserves et remontrances, y compris quand l'absence de travail est telle que les militants et sympathisants en sont eux-mêmes victimes. J'ai donc décidé de démissionner pour ne pas avoir à subir l'affront d'une convocation devant la commission des conflits."






  • Primaire à droite : le Limousin oublié par les candidats ?

    Selon nos confrères du Parisien, le Limousin, et en particulier la Haute-Vienne et la Creuse font partie des départements oubliés par les candidats à la primaire à droite. Nous sommes allé à la rencontre de leurs soutiens.

    Publié le 26/09/2016
  • François Hollande à Clermont-Ferrand vendredi 30 septembre

    Le Congrés National des CCAS (Centres Communaux d'Action Sociale) figure sur l'agenda de François Hollande. Un congrés qui a lieu vendredi 30 septembre à Clermont-Ferrand. François Hollande multiplie actuellement les déplacements et les discours. Un rythme de pré-campagne ?

    Mis à jour le 26/09/2016
  • Primaires : l'écart Juppé-Sarkozy fond

    La tendance se confirme : l'écart entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy se resserre pour la primaire de la droite devant désigner le candidat à l'élection présidentielle de 2017. Le maire de Bordeaux ne devançant plus que de quatre points sur l'ancien chef de l'Etat.

    Mis à jour le 26/09/2016
les + lus
les + partagés