Epidémie de gastro-entérites à Vif (Isère): l'eau en cause

Une sévère épidémie de gastro-entérites touche la commune de Vif, près de Grenoble, depuis plusieurs jours. Si jusqu'à présent la distribution d'eau potable semblait hors de cause, on apprend, ce dimanche 20 mars au matin, qu'une bactérie coliforme a bien été détectée. 

  • Par Franck Grassaud
  • Publié le , mis à jour le

Contamination de l'eau à Vif (Isère)
L'épidémie est manifeste. A titre d'exemple, une centaine d'élèves manquaient à l'appel vendredi dernier au collège de Vif. Les pharmacies ont été dévalisées en médicaments contre les nausées et les vomissements et les médecins ont vu leurs salles d'attente envahies. Le Centre 15 a aussi noté une recrudescence d'appels venant de ce secteur.

Des commerces ont dû fermer leurs portes en raison d'un manque de personnel. Un habitant sur deux serait concerné par l'épidémie. 

© Joëlle Ceroni

© Joëlle Ceroni


Quant aux épiceries et supérettes, elles ont été dévalisées en eau, en Coca et en papier hygiénique. 

Une commerçante de Vif (Isère) sur la gastro

Pourtant, le maire de Vif était assez dépourvu face à cette situation sanitaire inquiétante. Demandant des analyses appuyées de l'eau potable à la Régie de Grenoble Alpes Métropole et à l'Agence Régionale de Santé, il n'avait en réponse que des examens affichant une bonne qualité de l'eau potable et la tournée des installations ne faisait apparaître rien d'anormal.

Mais ce dimanche matin, les derniers prélèvements biologiques font bien état de la présence d'un agent pathogène. En cause, semble-t-il, un épandage dans les champs. Le réseau a donc été pollué par des bactéries de type coliforme d'origine fécale. Il est donc fortement conseillé de ne plus boire l'eau du robinet.

Interview sur la contamination de l'eau à Vif

Interview : Bruno Maneval, Directeur des régies eau potable et assainissement


Une distribution de bouteilles d'eau minérale a eu lieu en fin de matinée à Vif, près de la salle des fêtes. Ce sont 8.000 habitants de Vif qui sont impactés et 1.000 aux Saillants-du-Gua. Une chloration des réservoirs est en cours. 

© Joëlle Ceroni

© Joëlle Ceroni


Contamination bactériologique

Comme le rappelle l'Institut de Veille Sanitaire sur son site internet, de nombreuses sources de pollution peuvent expliquer l'arrivée d'une contamination au robinet du consommateur et ce n'est pas la première fois en France que les instruments de veille et de surveillance de l'eau ne détectent pas une détérioration de la qualité. Il faut pour cela des études très fines qui prennent souvent 48 heures. Voilà pourquoi la détection a souvent lieu après le signalement d'une épidémie de gastros. 

C'est dans les années 90 que les autorités sanitaires ont découvert le lien entre la qualité de l'eau du robinet et ces traditionnelles épidémies. On savait déjà que si chacun se lavait correctement les mains, le nombre de cas serait diminué de moitié, mais on avait un peu oublié le rôle de l'eau du robinet dans la transmission.
  • La maternité des Bluets perd sa certification

    La Haute autorité de santé (HAS) a retiré sa certification à la maternité des Bluets, haut lieu parisien pour les accouchements, une décision rare qui sanctionne une "difficulté de gouvernance" pouvant avoir un risque pour les patients.

    Mis à jour le 27/09/2016
  • Lens : pourquoi les médecins hospitaliers font grève ?

    Malaise à l'hopital, où un appel à la grève a été lancé hier. Un mouvement reconduit aujourd'hui pour les gardes de nuit uniquement. Pas de conséquences sur le fonctionnement des hopitaux, le personnel est réquisitionné.Exemple au centre hospitalier de Lens.

    Mis à jour le 27/09/2016
  • Un opticien ambulant sur les routes du Limousin

    La profession d'opticien agréé itinérant se développe de plus en plus en France. Portrait de l'un de ces "ambulants" qui rendent un service fort apprécié dans nos campagnes en limousin. 

    Mis à jour le 27/09/2016
les + lus
les + partagés