publicité

Grenoble reste la 7e ville la plus embouteillée: 31 heures par an perdues dans les bouchons

Comme l'année dernière, Grenoble est la 7e ville la plus embouteillée de France, selon l'Inrix, avec 31,28 heures perdues en 2015 par les conducteurs dans les bouchons.

  • Par Mickael Guiho
  • Publié le , mis à jour le
Le soleil qui descend, la pollution et un bouchon : paysage habituel aux abords de Grenoble. © France 3

© France 3 Le soleil qui descend, la pollution et un bouchon : paysage habituel aux abords de Grenoble.

Rituel de la fin d'hiver, les classements des villes embouteillées tombent en ce moment. L'Inrix a dégainé le premier et selon lui la "zone métropolitaine" de Grenoble est 7e, comme l'année dernière.

L'amélioration constatée par le classement de 2014, quand Grenoble était passée de la 3e à la 7e place, ne s'est donc pas poursuivie, juste confirmée.

Plus de 31 heures par an dans les bouchons

Selon la société, fournisseur mondial de données sur le trafic routier, ce sont les 10 kilomètres de la N87, l'après-midi et surtout le vendredi à 17 heures, qui sont les plus difficiles pour circuler. Cette nationale serait la 5e route la plus embouteillée de France.

Au global sur la Métropole, les automobilistes auraient en moyenne chacun perdu 31,28 heures dans les bouchons en 2015. C'est "juste" 10 minutes de plus qu'en 2014, selon Inrix.

C'est Paris qui est en tête du palmarès, devant Lyon, comme en 2014. La capitale régionale d'Auvergne-Rhône-Alpes "améliore" sa situation, avec 4,4 heures de moins passées dans les bouchons en 2015.

Signe d'une bonne santé économique?

"Pour la quatrième année consécutive, la congestion routière a baissé en France", affirme le CEO d'Inrix, Bryan Mistele. Il ajoute que "ce phénomène s’explique en partie par le ralentissement de l’économie et par le taux de chômage élevé qui ont réduit le nombre de conducteurs et donc conduit à un trafic moindre".

Les bouchons qui ne diminuent pas à Grenoble seraient-ils le signe de la bonne santé économique de la ville? Le doute est permis. Toute cette enquête est d'ailleurs à prendre avec des pincettes.

D'autres palmarès des bouchons existent et ne donnent pas du tout les mêmes résultats. L'an dernier selon la société de GPS Tom Tom, Grenoble n'était même pas dans les dix villes françaises les plus embouteillées.

Récit Frédéric Lefrançois
Grenoble au 7ème rang des villes embouteillées.

les + lus