publicité

Téléphérique de l'agglo de Grenoble: une première concertation "favorable"

Premier avis favorable au projet de transport urbain par câble de l'agglomération de Grenoble. Quelque 800 contributions ont été apportées par des habitants, -riverains ou non-, sur les avantages ou inconvénients de ce téléphérique qui desservirait le nord-ouest de l'agglomération.

  • France 3 Alpes
  • Publié le 28/01/2016 | 19:09
© Métro

© Métro

Ce téléphérique doit s'affranchir des obstacles naturels et artificiels que constituent les deux rivières Drac et Isère, les deux autoroutes A480 et RN481, et la voie ferrée... Entre le 5 octobre et le 13 novembre 2015, grâce notamment à des ateliers, la Métro de Grenoble a "testé" l'idée... et les personnes sondées auraient été plutôt positives à l'égard du projet. C'est en tout cas ce qu'il ressort des conclusions, même si le panel ne peut être jugé représentatif.  


D'un coût prévu de 54 à 60 millions d'euros, ce téléphérique pourrait relier la ville de Fontaine, au pied du Vercors, à celle de Saint-Martin-le-Vinoux, au pied de la Chartreuse, en survolant la ville de Sassenage et la presqu'île scientifique de Grenoble. Le tracé comporterait entre 4 et 6 stations sur 3,7 kilomètres. La fréquentation attendue est de 5.000 voyageurs par jour lors de la mise en service, prévue en 2021, et de 8.500 personnes/jour à l'horizon 2030.

Toutefois, le projet a ses opposants, qui, eux, n'ont pas été sondés. 

Reportage Xavier Schmitt et Franck Ceroni
Concertation sur le téléphérique de Grenoble

Intervenants: Marie-Josée Salat, vice-présidente de la Métropole de Grenoble; Christophe Ferrari, président de la Métropole de Grenoble



les + lus
les + partagés