publicité

Rencontre avec Tahar, le fauconnier des Alpes

Étonnante vie que celle de Tahar Meguireche. Tahar est fauconnier, mais il "travaille" aussi avec des furets. Dans ce monde très animal, les bêtes et l'homme s'associent pour débusquer les nuisibles, pigeons et lapins. Une partie de chasse parfois mouvementée... où la patience est de mise. 

  • Par Céline Aubert
  • Publié le 22/01/2016 | 09:38, mis à jour le 24/01/2016 | 19:54
Reportage vidéo. Nous avions déjà rencontré Tahar, le fauconnier au Stade des Alpes. Avec ses 2 buses de Harris (oiseau de proie d'Amérique centrale), il effarouchait les pigeons et les corneilles qui dégradent l'enceinte sportive de Grenoble.

Cette fois, Tahar Meguireche nous a emmenés à la chasse au lapin de garenne. Toujours avec ses 2 buses, César et Maya, mais aussi avec Elron, son furet. Direction Saint-Alban-des-Hurtières, aux portes de la Maurienne, son plan d'eau et sa garenne... où pullulent des milliers de lapins. 

La mairie a sollicité Tahar pour chasser quelques bêtes à longues oreilles sur ce plan d'eau très prisé par le public en été. Il est situé après Aiguebelle, non loin de l'autoroute. Sur le papier le principe est simple: la furet débusque le lapin, les buses l'attrapent. Mais en réalité c'est beaucoup plus mouvementé...

Reportage Jean-Christophe Pain, Cédric Picaud, Azedine Kebabti
Tahar, le fauconnier

Intervenant: Tahar Meguireche, fauconnier


Tahar n'est pas forcément chasseur, mais chasser est un bon exercice pour ses petits protégés. Cet ancien soudeur est un amoureux des bêtes, des oiseaux notamment. Être fauconnier, c'était un rêve de gosse, car Tahar est originaire d'Algérie. Dans les montagnes du "bled", la fauconnerie est un art. 

Lorsqu'il a pris sa retraite, Tahar Meguireche a créé une association, appelée Harris 73, pour se consacrer à sa passion. 

les + lus
les + partagés