La reconquête de l'axe de la Leysse, une bataille financière pour Chambéry Métropole

C'est LE projet de l'agglomération de Chambéry actuellement. Redonner à la rivière qui traverse la capitale de Savoie sa place "naturelle" et en profiter pour revoir les connexions entre le centre et l'extérieur. Problème, avec les restrictions budgétaires du moment, le projet va ralentir.

  • Par Franck Grassaud
  • Publié le , mis à jour le
L'axe de la Leysse en passe de redevenir naturel © Gilles Garofolin - ville de Chambéry

© Gilles Garofolin - ville de Chambéry L'axe de la Leysse en passe de redevenir naturel

"Aujourd'hui, le long de la Leysse à Chambéry, on circule, on passe, on stationne, mais jamais on ne s'y promène ou se repose. Enfouie sous sa couverture et masquée par le flot des voitures, la rivière n'a pas la reconnaissance qu'elle mérite", peut-on lire dans l'introduction du dossier de Chambéry métropole sur la reconquête de La Leysse.

   >>> Le dossier sur l'Axe de la Leysse

Les travaux ont d'ailleurs commencé en mars 2013 et une partie de la rivière a déjà retrouvé l'air libre. L'opération de "renaturation" va suivre. L'objectif est de favoriser le développement de la faune, principalement les poissons, et de la flore. En parallèle, les transports en commun auront plus de place et les transports "doux" comme le vélo aussi. 

© chambéry.fr

© chambéry.fr


En redonnant toute son importance à la rivière dans sa traversée de Chambéry, le projet, confié à l'architecte urbaniste Paul Chemetov, permet non seulement de redessiner le cadre de vie mais doit aussi renforcer la ville comme centre névralgique de l'agglomération. 

Ainsi, à terme, un pont est appelé à relier le quartier de La Cassine au boulevard Gambetta et au quai des Allobroges. Il passera au-dessus des voies ferrées et devrait permettre de désenclaver ce quartier.

En route, le tracé virtuel du pont © Google Maps

© Google Maps En route, le tracé virtuel du pont


Cette jonction et les aménagements sont estimés à 18 millions d'euros. Ils devaient bénéficier d'un financement de plus de 10 millions de l'État, de la Région et du Département, le reste étant financé par l'agglomération et par la ville. C'est là où le bât blesse! Les restrictions budgétaires du moment font imaginer le pire. Et si l'agglomération n'avait pas les moyens de ses ambitions? Mardi 5 novembre, lors d'une conférence de presse, Chambéry métropole a simplement parlé d'une redéfinition des priorités et évoqué un étalement dans le temps.

La reconquête de la Leysse en question

Intervenants : Jean-Marc Leoutre, Vice-président chargé des finances, Lionnel Larrazet, Président de "Vivre Chambéry Autrement"; Louis Besson, Président de Chambéry Métropole

 
les + lus
les + partagés