1. /
  2. Alsace

Pinar Selek, condamnée à perpétuité en Turquie, va demander l'asile politique en France

La sociologue turque Pinar Selek, condamnée à perpétuité jeudi par un tribunal d'Istanbul pour terrorisme, va "demander l'asile politique" en France, a-t-elle déclaré après l'annonce du verdict.

  • Publié le , mis à jour le
Une conférence de présence de Pinar Selek a été organisé à Strasbourg © SPS

© SPS Une conférence de présence de Pinar Selek a été organisé à Strasbourg

Pinar Selek veut poursuivre la lutte

Le reportage de S. Pfeiffer Schiffer - V. Ruiz Suri - M. Kelhetter. Interviews : Pierre Greib, membre Collectif de soutien - Günter Wallraff, écrivain - Pinar Selek, sociologue, chercheuse




"Je vais demander l'asile politique", a-t-elle dit à Strasbourg en réaction à sa condamnation, prononcée en son absence à Istanbul. L'universitaire de 41 ans, qui vit en exil à Strasbourg, avait été acquittée à trois reprises avant que la justice ne la condamne jeudi à la prison à vie, pour un attentat meurtrier commis en 1998 à Istanbul. Emprisonnée en Turquie à l'âge de 27 ans, elle avait été libérée en 2000 après la publication d'un rapport attribuant l'explosion à une fuite de gaz. 

"C'est très difficile mais je vais résister jusqu'au bout", a-t-elle ajouté. "Je suis fatiguée mais je suis forte, grâce à la solidarité qui m'entoure". Les juges turcs "ont voulu punir pour intimider les chercheurs, mais ils n'ont pas réussi", a affirmé Mme Selek, connue pour ses recherches sur les minorités marginalisées comme les transsexuels ou les Kurdes. Malgré le jugement, "je suis sûre qu'on a aussi gagné cette lutte" a-t-elle conclu, expliquant que des étudiants turcs avaient également manifesté devant le tribunal d'Istanbul.

La condamnation à perpétuité s'accompagne d'une mesure d'arrestation immédiate si elle se rendait en Turquie, a indiqué un de ses soutiens universitaires, Pascal Maillard. "Sa carte de séjour et sa carte d'étudiante ne sont pas assez protecteurs, donc elle va faire dès demain une demande d'asile politique", a-t-il affirmé, en ajoutant que les juges avaient "cédé à leur farce politico-judiciaire". Pinar Selek entend organiser une conférence de presse vendredi à Strasbourg.


   Un rassemblement a lieu jeudi sur le campus universitaire de l'Esplanade à Strasbourg, en présence de la sociologue strasbourgeoise d'origine turque. Accusée à tort d'avoir organisé un attentat dans son pays en 1998, elle a déjà été acquittée à trois reprises pour une participation supposée à un attentat meurtrier commis il y a 14 ans. Son 4e procès doit avoir lieu aujourd'hui à Istanbul. Plusieurs délégations de soutien à Pinar Selek ont fait le déplacement en Turquie. Parmi les délégations, plusieurs élus de la Ville de Strasbourg.Nous avons pu joindre par téléphone ce matin Pernelle Richardot qui représente Roland Ries à Istanbul.

 

La réaction de Philippe Bies

Philippe Bies, député (PS) du Bas-Rhin

Pinar Selek, condamnée à perpétuité en Turquie

Le reportage de C. Kellner - P. Dezempte - M. Heyer. INterviews : Pascal Maillard, membre du comité de soutien universitaire, élu au CA de l\

Communiqué de la Ville de Strasbourg

"On sait très bien que c’est un procès politique, alors il faut que la lutte soit elle aussi politique"- Pinar SELEK. Après 14 ans d’un procès dont le seul but est la stigmatisation d’une démarche d’ouverture pro kurde, l’acharnement contre la sociologue Pinar SELEK franchit une nouvelle étape. De par son irrationalité, l’annonce du verdict de condamnation en ce jour surprend l’ensemble de la communauté internationale soutenant la cause de Pinar SELEK. Dès lors, Roland RIES, Sénateur Maire de Strasbourg, et ses Adjointes Pernelle RICHARDOT, représentante désignée au procès à Istanbul, et Mine GÜNBAY, soutien de la première heure, continueront de lui apporter aide et refuge. A Strasbourg, siège de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, la très forte mobilisation des acteurs et citoyens locaux continuera dans ce combat pour la Justice. La libération toute récente de Florence Cassez montre que la détermination dans la lutte pour la justice peut aussi porter ses fruits.


La communauté de l’Université de Strasbourg aux côtés de Pinar SELEK : le Comité de soutien universitaire appelle à un  rassemblement et à une Assemblée d’information et de soutien le 24 janvier


Pinar Selek, doctorante en sciences politiques à l’Université de  Strasbourg, subit depuis bientôt 15 ans un véritable acharnement  politico-judiciaire en Turquie, dans un procès dont les irrégularités  scandaleuses ont été dénoncées avec force par les experts auprès du  Parlement européen. Poursuivie pour un crime dont elle a été  innocentée à trois reprises, elle risque pourtant d’être condamnée le 24  janvier prochain à la prison à vie. Son seul tort est le courage qu’elle a  manifesté en 1998, lorsqu’elle a refusé de livrer à la police l’identité de militants kurdes sur lesquels elle conduisait ses travaux de sociologue.  Ni l’emprisonnement, ni la torture, ni les manipulations judiciaires ou les  intimidations n’ont entamé la résolution de la sociologue à poursuivre  ses travaux, à défendre des valeurs féministes, les Droits de l’Homme et  la cause des minorités. A travers ces injustes poursuites, ce sont aussi  les principes fondamentaux de la liberté académique et de  l'indépendance de la recherche qui sont bafoués.

Aujourd’hui la communauté de recherche et d’enseignement se mobilise  en faveur de Pinar Selek. Des sociétés savantes, des associations et des organisations syndicales du monde universitaire exigent la fin des  persécutions dont elle est l’objet. Le président de l’Université de  Strasbourg lui a apporté le plein soutien de la communauté universitaire. Le 16 janvier 2013 des personnels et des étudiants de l’Université de  Strasbourg se sont réunis afin de formaliser la constitution d’un Comité de soutien universitaire  en  défense  de  Pinar  Selek.  Composé  de  nombreux acteurs institutionnels de l’université (associations, syndicats,  élus dans les conseils, représentants de la présidence de l’université)  ainsi que de simples membres de la communauté universitaire  (étudiants, jeunes chercheurs, personnels de toutes catégories), ce  comité entend apporter sa contribution à l’ensemble des mobilisations  qui se développent en France et à l’étranger pour défendre Pinar Selek  et les valeurs d’humanité et de liberté qu’elle  fait  vivre  et  qu’elle  incarne  par son combat.(..)


                                         Les partisans de Pinar Selek mobilisés à Istanbul
© Anne-Pernelle Richardot

© Anne-Pernelle Richardot


 

  • Le Havre : la violence inquiète les personnels soignants

    C'est le reflet d'une société en crise.  Dans les hôpitaux, des patients et leurs proches agressent ceux qui vont les soigner. Au Havre, des mesures de prévention sont engagées

    Mis à jour aujourd'hui à 18h15
  • Les riverains de Cadaujac disent stop au bruit de l'A62

    La ville de Cadaujac est traversée par l'autoroute Bordeaux-Toulouse. Malgré l'installation de murs anti-bruit, les habitants n'en peuvent plus et demandent une réduction de la vitesse sur cette portion d'autoroute.

    Mis à jour aujourd'hui à 17h49
  • Les migrants à Paris : un défi pour l'Île-de-France

    Depuis le début de l’été, à Paris, la situation des migrants est dans l’impasse. Tous les jours, de nouveaux réfugiés viennent s’agglutiner sur les trottoirs, dans des conditions d’hygiènes déplorables. Que se passe-t-il après les évacuations de migrants à répétition ?

    Mis à jour aujourd'hui à 14h46
les + lus
les + partagés