publicité

117 voitures incendiées en Alsace : un bilan comparable à celui du nouvel an 2013

34 véhicules ont été incendiés dans le Haut-Rhin et 83 dans le Bas-Rhin, dont 61 dans la Communauté urbaine de Strasbourg. En 2013, 113 voitures avaient brûlé. Cette année, les interpellations ont révélé que les auteurs des faits sont plus jeunes.

  • Baptiste Cogitore
  • Publié le 01/01/2015 | 10:11, mis à jour le 01/01/2015 | 19:32
115 voitures avaient brûlé en Alsace dans la nuit du 31 décembre 2013. © PHOTOPQR/L'ALSACE/Jean Marc Loos

© PHOTOPQR/L'ALSACE/Jean Marc Loos 115 voitures avaient brûlé en Alsace dans la nuit du 31 décembre 2013.

Finalement, le bilan du nouvel an 2014 est légèrement en hausse par rapport à 2013. Contrairement aux chiffres avancés jeudi matin, la préfecture de région nous a communiqué les chiffres peu avant le journal de 19h. Ils montrent que les dégâts commis à la Saint-Sylvestre sont à peu près comparables à l'an dernier.

34 véhicules ont été incendiés dans le Haut-Rhin et 83 dans le Bas-Rhin, dont 61 dans la Communauté urbaine de Strasbourg (46 à Strasbourg même). En 2013, 113 voitures avaient brûlé.

Statistiquement, le recul est important dans le Haut-Rhin par rapport à 2013 (-40%) mais en hausse pour le Bas-Rhin (+30%).


Point positif : il n'y a pas eu de décès contrairement aux deux années précédentes.

Le réveillon à Strasbourg s'est révélé plus calme que l'an dernier : malgré plusieurs voitures brûlées, les 1200 gendarmes et policiers déployés avec 200 pompiers ont pu éviter que la soirée ne dégénère. Les pétards n'ont fait à Strasbourg qu'un seul blessé léger, qui s'est présenté au service SOS-Mains d'Illkirch. Au total, cinq patients ont été pris en charge par SOS-Mains dans toute la région, contre une vingtaine l'an dernier.
Réveillon à Strasbourg : plus calme que prévu

Roland Ries, maire (PS) de Strasbourg ; Dr Sybille Facca, chirurgien de garde SOS main

La particularité de cette année : les personnes interpellées pour des feux de voitures ou de poubelles sont de plus en plus jeunes : Dans le Bas-Rhin, 28% des personnes placées en garde à vue le 31 décembre étaient mineures. A la Montagne-Verte, des policiers ont même surpris des enfants de cinq ans en train d'essayer de mettre le feu à des poubelles.

Dans le Haut-Rhin, sur 31 personnes interpellées, 5 étaient des mineurs de moins de 16 ans pris en flagrant délit d'incendie criminel. Ils ont été déférés devant la justice.

Une vingtaine de personnes ont été placées en garde à vue dans la nuit à Mulhouse, où quelques palettes ont brûlé. Aucun affrontement majeur de jeunes avec la police, néanmoins, contrairement aux années précédentes.
Une Saint-Sylvestre relativement calme à Mulhouse

Hanane Meknaci, vice-présidente de l'association "Debout Drouot"

Outre les incendies de véhicules, des pompiers ont essuyé des jets de pierres à Lingolsheim lors d'une intervention et un policier a été blessé à Schiltigheim.

En France, 940 voitures ont été incendiées lors de la nuit de la Saint-Sylvestre, soit 127 de moins que l'an passé. 308 individus ont en outre été interpellés, et 251 placés en garde à vue. Un chiffre là aussi en baisse : l'an dernier, 322 personnes avaient été arrêtées.

France Info refait pour sa part l'historique des voitures brûlées en France, en défendant le rôle des médias qui communiquent les chiffres, accusés régulièrement par le pouvoir de faire de la "publicité" (préfet d'Alsace, novembre 1997) à cette "tradition malsaine" (Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur, en 2010).
les + lus
les + partagés