publicité

Décès de Raymond Roumégous, figure du théâtre en Alsace

Le comédien et metteur en scène Raymond Roumégous est décédé mardi à l'âge de 75 ans des suites d’une longue maladie.

  • Publié le , mis à jour le
C’était le plus alsacien, le plus strasbourgeois des Languedociens. Un beau jour Raymond Roumegous, rire tonitruant , enthousiasme, femme et enfants  en bandoulière nous est arrivé de Millau. Dans les années 80 il a créé  le Café des Francs-Bourgeois et très vite Germain Muller, alors adjoint au maire chargé de la culture, lui a demandé d’organiser des concerts : un concert des Barbus à l’Aubette , des concerts avec René Egles , François Brumbt ou encore Roger Siffer.

Les collaborations avec la ville de Strasbourg  ont été nombreuses jusqu’à l’année dernière sur et autour de la cathédrale de Strasbourg qu’il a su à de nombreuses reprises raconter et mettre en valeur. En 1987,1988 et 1989, Raymond Roumegous a créé la Saga des Rohan à Saverne, un immense spectacle pyrotechnique autour du château, avec des comédiens professionnels, mais surtout des dizaines de comédiens amateur de Saverne et de sa région et des milliers de spectateurs dans les jardins du château.

On ne peut oublier de raconter tout  l’amour de Raymond  pour le cirque , il a acheté un chapiteau, la Petite Fatrasie,  l’a posé dans les quartiers de la ville , a voyagé avec lui, l’a prêté. Le générique de fin est arrivé au terme d’une longue maladie . Raymond Roumegous a quitté la piste aux étoiles hier soir , à l’âge de 74 ans  en invitant ses amis à continuer à « vivre dans l’amour et l’humour ». On envie déjà ceux des  premières loges là haut , qui entendront le magnifique raconteur d’histoires. Qu’ils se méfient , ils seront dans son prochain spectacle !

Réaction de Roland Ries, Maire de Strasbourg

« J'ai appris hier avec émotion la disparition du comédien et metteur en scène Raymond Roumégous. Artiste reconnu, il a été à l’origine de très grands spectacles dont le dernier en date a eu lieu place du château à l’occasion du millénaire des fondations de la cathédrale. Artiste engagé, il avait l’art de mobiliser les jeunes comme les adultes souvent éloignés des pratiques artistiques. Son chapiteau itinérant « de la petite fratrasie » symbolisait une culture qui va vers l’autre, jeune ou plus âgé, rural ou citadin, favorisé ou défavorisé. Raymond Roumégous était un homme de conviction, attaché aux valeurs de solidarité et de justice,  généreux et fidèle en amitié… Toutes mes pensées vont aujourd’hui  à ses proches. Il nous manquera.»

Réaction de Robert Herrmann, Président de l’Eurométropole de Strasbourg

« Raymond Roumégous, artiste circassien, qui a porté le cirque de la petite Fatrasie, s’est éteint des suites d’une longue maladie. Raymond était une personnalité forte, enthousiaste, un homme debout et engagé. Je perds avec lui un ami très cher et un complice de toutes les aventures politiques et culturelles. Son rire, sa joie de vivre, manqueront fortement à tous ses amis et au monde culturel strasbourgeois. »
les + lus
les + partagés