publicité

GCO : Vinci annonce la signature du contrat avec l'Etat

Le groupe Vinci a annoncé mardi avoir signé avec le ministère de l'Ecologie un contrat de concession pour la construction de la rocade autoroutière de contournement de Strasbourg, représentant un investissement de 500 millions d'euros.

  • D.L. / M.C. avec AFP
  • Publié le , mis à jour le
© Infographie France 3 Alsace

© Infographie France 3 Alsace

Le gouvernement avait publié dimanche un décret approuvant cette concession, entérinant ainsi un projet débattu depuis plusieurs décennies. La concession est d'une durée de 54 ans et porte sur la conception, le financement, la construction, l'exploitation et l'entretien des 24 kilomètres du contournement ouest de Strasbourg, en 2x2 voies", détaille le communiqué de Vinci.

Ce projet, qui générera environ 1.000 emplois directs et indirects en moyenne par an sur la durée du chantier, sera financé par Vinci, "sans subvention publique", précise le groupe, indiquant que les travaux de conception et de construction dureront environ 56 mois. Le projet de "Grand Contournement ouest" (GCO), né dans les années 1970 mais régulièrement abandonné avant d'être relancé à la fin des années 1990, a pour but de délester l'actuelle autoroute A35, régulièrement engorgée, qui dessert la capitale alsacienne.

Dimanche 31 janvier : le décret de concession est paru au Journal Officiel


Selon la procédure, le Conseil d'Etat doit encore donner son avis sur la conformité juridique de la convention de concession. La signature du contrat pourrait alors intervenir rapidement. Le groupement d’entreprises Arcos, dont le mandataire est Vinci concessions, a été choisi pour réaliser le projet. Les travaux de l'A 355 - une autoroute à péage à deux fois deux voies - pourraient commencer début 2017, pour une mise en service en 2020.

Le parution du décret de concession au JO intervient au lendemain de la construction d'une cinquième cabane anti-GCO entre Pfulgriesheim et Pfettisheim. Les opposants semblent plus déterminés que jamais à faire barrage à un projet qu'ils jugent inutile.
La 5ème cabane anti-GCO près de Pfettisheim © France 3 Alsace

© France 3 Alsace La 5ème cabane anti-GCO près de Pfettisheim


Luc Huber, du collectif anti-GCO

 

les + lus
les + partagés