publicité

L'opération séduction des Alsaciens pour convaincre Tesla

Y aura-t-il une usine Tesla en Alsace ? Depuis que le patron de la marque américaine de voitures électriques sportives et haut-de-gamme a lancé l’idée début février, élus et entrepreneurs alsaciens se sont lancés dans une véritable opération séduction.

  • Par Claire Peyrot
  • Publié le , mis à jour le
Depuis un mois, la vidéo tourne sur internet : on y voit Elon Musk, le patron de Tesla, évoquer l'Alsace comme l'une des terres d'accueil potentielles pour une future usine. Depuis, le monde économique et politique alsacien s'enflamme à l'idée de l'implantation du constructeur automobile californien. Ce dernier a beau démentir tout projet de construction, rien n'y fait ! L'entreprise de lobbying est en marche, l'objectif étant d'être sur les rangs si un jour une décisison doit être prise. Tous les réseaux sont actionnés pour mettre les avantages de l'Alsace en avant.
Cet enthousiasme général a même touché une jeune start-up strasbourgeoise, BlackBlitz, qui s'est lancée dans la réalisation d'une vidéo qui associe une Tesla et l'Alsace. Le clip est destiné aux réseaux sociaux. La jeune entreprise espère bien qu'Elon Musk la voie un jour. Peut-être même qu'elle le décidera à installer en Alsace l'usine de construction de sa nouvelle berline, la modèle 3 qui sortira aux Etats-unis à la fin du mois.

Tesla : opération séduction des Alsaciens

Y aura-t-il une usine Tesla en Alsace ? Depuis que le patron de la marque américaine de voitures électriques sportives et haut-de-gamme a lancé l’idée début février, élus et entrepreneurs alsaciens se sont lancés dans une véritable opération séduction.  -  F3Alsace  -  C. Keller, D. Walter et I. Hassid-Guimier

 

  • Les artisans veulent moins de normes et de contraintes

    Au moins 600 artisants participeront jeudi à Colmar aux Universités de l'artisanat. Au parc expo, ils veulent interpeller le ministre de l'Economie Emmanuel Macron à propos de toutes les normes administratives et législatives qui les font étouffer.  

    Mis à jour aujourd'hui à 17h48
  • A la Foire aux Vins, on ne peut pas se rétracter

    Le droit de rétraction ne s'applique pas lorsque l'on fait un achat dans la Foire aux Vins, comme dans n'importe quelle foire. On ne le sait pas toujours. La loi Hamon impose aux exposants d'en informer les consommateurs. A la FAV, elle est respectée à la lettre.

    Publié le 11/08/2016
  • Après quatre ans de disette, les affaires reprennent dans l'artisanat

    Les artisans alsaciens retrouvent le moral. Le secteur a enregistré une croissance de 1% au 2e trimestre 2016. Les carnets de commande sont à la hausse, grâce notamment à une embellie de la construction neuve. 

    Mis à jour le 09/08/2016

L'actu de votre région en vidéo

Le crémant d'Alsace a 40 ans

Le 24 août 1976, l'appellation d'origine contrôlée du crémant d'Alsace voit le jour. 40 ans plus tard, le crémant d'Alsace est devenu le deuxième vin effervescent le plus consommé en France après le Champagne. L'histoire a débuté au début du siècle dernier avec Julien Dopff du domaine Dopff à Riquewihr et se poursuit aujourd'hui avec son arrière petit-fils.

Le reportage de V. Lemiesle - N. Meyer - A. Ahmed. Interviews : Pierre-Etienne Dopff, domaine Dopff - Etienne-Arnaud Dopff, domaine Dopff

© France 3 Alsace

les + lus