publicité

Nouveau record de vente pour les Crémants d’Alsace

Les Crémants d’Alsace ont frôlé la barre symbolique des 35 millions de bouchons en 2015. Au delà de l'effet de mode, l'engouement pour l'effervescent alsacien semble donc se confirmer d'année en année. 

  • Publié le 16/02/2016 | 17:00, mis à jour le 17/02/2016 | 18:54
L’AOC a gagné 1,1 points d’augmentation des ventes sur l’année civile 2015, grâce notamment à une progression de 3,6 % des ventes à l’export indique le Syndicat des Producteurs de Crémant d'Alsace dans un communiqué. Les marchés de l'export représentent près de 21 % de l’ensemble de ventes de Crémant d’Alsace.

Les raisons de son succès

Nouveau record de vente pour les Crémants d’Alsace

Les Crémants d’Alsace ont frôlé la barre symbolique des 35 millions de bouchons en 2015. Au delà de l'effet de mode, l'engouement pour l'effervescent alsacien semble donc se confirmer d'année en année.


L'interview d'Olivier Sohler

Interview d'Olivier Sohler

Olivier Sohler,directeur du syndicat des producteurs de crémant d'Alsace


Les principaux pays friands de Crémant d’Alsace sont dans l’ordre la Belgique, l’Allemagne et les USA, le marché nord-américain enregistrant près de 30% d’augmentation en 2015 par rapport à l’année 2014. Avec 245.118 hectolitres ont été récoltés lors de la récolte 2015, ce sont finalement plus de 2,2 millions de bouteilles qui manqueront, ou plutôt qui devront être puisés dans les stocks afin d’assurer la pérennité des ventes sur 12 mois.  Le Crémant d’Alsace représente 25% de l’ensemble des AOC viticoles alsaciennes.

La France lance un site pour promouvoir l'oenotourisme


Laurent Fabius a lancé début février dernier un portail internet pour promouvoir l'oenotourisme hexagonal et doper les visites de vignobles et de caves par les touristes, un marché de plus en plus concurrentiel. Pour "montrer l'importance considérable du secteur", le ministre des Affaires étrangères a souligné que "les exportations de vins français (11,4 milliards d'euros en 2015 si l'on inclut également les spiritueux, NDLR) sont équivalentes à la vente de 114 Rafale", l'avion de combat français, lors d'une conférence de presse.

Le site bilingue anglais-français www.visitfrenchwine.com permet de naviguer entre différentes offres de séjours dans les vignobles, de consulter des fiches d'identité des grandes régions viticoles ou des portraits de vignerons.

Ce sont les clientèles asiatiques et américaines qui enregistrent la plus forte croissance concernant la visite de caves et de vignobles français, de l'ordre "de 10% par an", a indiqué Christian Mantéi, le directeur général d'Atout France, qui souligne également l'importance de la fréquentation "d'une clientèle européenne plus proche, comme les Belges, les Britanniques ou les Allemands.

"Au fil des mois, le site va s'enrichir" pour permettre de partir encore plus à la découverte de "ces beaux paysages de vignes et de ceux qui les façonnent", a résumé Florence Cathiard, présidente du conseil supérieur de l'oenotourisme. Le site a bénéficié du soutien d'une quinzaine de partenaires privés, dont Relais et Châteaux, Möet Hennessy, ou encore les grandes propriétés Château Smith Haut Lafitte ou Château du Clos de Vougeot.

Actuellement, 61% des oenotouristes sont des Français, et 39% des visiteurs internationaux. Leur profil type dressé par Atout France évoque "un public majoritairement de sexe masculin âgé en moyenne de 46 ans et constitué principalement de CSP+. Consommateur régulier de vin (au moins une fois par semaine) à 75%, ce qui est supérieur à la moyenne des Français qui est de 64%".

"Les oenotouristes viennent d'abord et avant tout pour acheter, déguster, visiter des caves et des châteaux", est-il indiqué. D'autres activités sont recherchées, comme l'itinérance type "route des vins", les balades à travers les vignobles ou encore les offres de vinothérapie.

Dans l'Hexagone, 57 destinations sont labellisées "Vignobles et Découvertes", et rassemblent un réseau d'acteurs du monde oenotouristique - hébergements, restaurants, caves, patrimoine, activités. La France est la première destination touristique mondiale et a accueilli, en 2015, environ 85 millions de visiteurs étrangers.

 

les + lus
les + partagés