1. /
  2. Alsace

Un Alsacien aux championnats du monde des goûteurs de café

Le Strasbourgeois Sébastien Maurer est allé jusqu'aux quarts de finale et termine 12e des Championnats du monde des "Cup tasters" (goûteurs de café) qui se déroulaient du 29 mars au 1er avril 2016 à Shangaï en Chine.

  • Par M.C.
  • Publié le , mis à jour le
Sébastien Maurer s'est incliné en quarts de finale, après avoir brillament passé le stade des qualifications, en terminant 3e sur 31 concurrents dans sa série. A 39 ans, il a déjà décroché deux fois le titre de champion de France de cup tasters, en 2014 et en 2016. Ce salarié d'un fabricant local de café a défendu les couleurs de la France avec près de soixante-dix autres concurrents au championnat du monde 2016 organisé à Shangaï. Il avait déjà participé aux championnats du monde en 2014 et avait alors fini à la 15e place.

 

L'une de nos équipes a rencontré Sebastien Maurer lors d'une séance d'entraînement.
Un Alsacien deviendra-t-il le meilleur "goûteur" de café du monde ?

Du 29 mars au 1er avril, Sébastien Maurer défendra les couleurs de la France en Chine lors du championnat du monde des "Cup tasters", c'est à dire des goûteurs de café.  -  France 3 Alsace  -  Le reportage de C. Moreau - P. Dezempte - L. Guigues. Interviews : Sébastien Maurer, responsable qualité et champion de France "Cup tester" - Veda Viraswami, torrefacteur, collègue de Sébastien Maurer

  • Le reportage de C. Moreau - P. Dezempte - L. Guigues. Interviews : Sébastien Maurer, responsable qualité et champion de France "Cup tester" - Veda Viraswami, torrefacteur, collègue de Sébastien Maurer
  •  

Déroulé de l'épreuve

Les différents candidats ont chacun huit séries de trois tasses à goûter. Dans chaque série, parmi les trois tasses, deux contiennent exactement le même café, la troisième un café différent. Les participants ont donc sur chaque série de trois tasses à retrouver quelle est celle contenant le café différent, et ainsi à retrouver 8 intrus au cours de l'épreuve.
Parfois la différence du café "intrus" est très subtile : il peut s'agir d'un café provenant d'une même plantation mais avec des grains cueillis à 100 mètres d'écart d'altitude, ou encore un même café torréfié légèrement différemment.

Il faut par ailleurs réaliser le test de dégustation le plus vite possible car l'épreuve est chronométrée, ce qui permet de départager les candidats qui auront retrouvé le même nombre de cafés "intrus".

Voici à quoi ressemble la compétition (championnats de France à Marseille en 2016)

 

les + lus
les + partagés