publicité

Biodiversité : une association échange les semences paysannes en Périgord

Depuis 2001, en Dordogne, les agriculteurs se sont associés pour remettre en cultures des variétés anciennes et redonner vie à cette biodiversité. A travers l’association de développement de l’agriculture biologique, AgroBio Périgord, ils ont créé la Maison des Semences Paysannes. 

  • Par KJ
  • Publié le 15/03/2016 | 17:51, mis à jour le 16/03/2016 | 09:00
© France 3

© France 3

Devenues GIEE, ces maisons de semences paysannes font tout pour se libérer de l’agrobusiness.


Les  GIEE

C'est la loi d'avenir agricole, adoptée en septembre 2014, qui a institué les GIEE. L'objectif : inciter les agriculteurs à se regrouper en collectif, afin de porter un projet pluriannuel de modification ou de consolidation de leurs pratiques agro-écologiques.


L'intérêt des Maisons de semences

Leur maison de semences compte plus d’une centaine de variétés de maïs adaptées aux conditions de l’agriculture biologique. Souvent plus riches en protéines, les variétés sélectionnées sont moins exigeantes en eau et plus résistantes aux maladies que les semences industrielles. Surtout, elles peuvent être replantées d’année en année, contrairement aux semences industrielles dont les droits de propriétés contraignent l’agriculteur à racheter ses semences l’année suivante.

En savoir + http://www.agrobioperigord.fr/

La maison des semences en Périgord

Depuis 2001, en Dordogne, les agriculteurs se sont associés pour remettre en cultures des variétés anciennes et redonner vie à cette biodiversité. A travers l’association de développement de l’agriculture biologique, AgroBio Périgord, ils ont créé la Maison des Semences Paysannes.

 

les + lus
les + partagés