publicité

Biodiversité : une association échange les semences paysannes en Périgord

Depuis 2001, en Dordogne, les agriculteurs se sont associés pour remettre en cultures des variétés anciennes et redonner vie à cette biodiversité. A travers l’association de développement de l’agriculture biologique, AgroBio Périgord, ils ont créé la Maison des Semences Paysannes. 

  • Par KJ
  • Publié le , mis à jour le
© France 3

© France 3

Devenues GIEE, ces maisons de semences paysannes font tout pour se libérer de l’agrobusiness.


Les  GIEE

C'est la loi d'avenir agricole, adoptée en septembre 2014, qui a institué les GIEE. L'objectif : inciter les agriculteurs à se regrouper en collectif, afin de porter un projet pluriannuel de modification ou de consolidation de leurs pratiques agro-écologiques.


L'intérêt des Maisons de semences

Leur maison de semences compte plus d’une centaine de variétés de maïs adaptées aux conditions de l’agriculture biologique. Souvent plus riches en protéines, les variétés sélectionnées sont moins exigeantes en eau et plus résistantes aux maladies que les semences industrielles. Surtout, elles peuvent être replantées d’année en année, contrairement aux semences industrielles dont les droits de propriétés contraignent l’agriculteur à racheter ses semences l’année suivante.

En savoir + http://www.agrobioperigord.fr/

La maison des semences en Périgord

Depuis 2001, en Dordogne, les agriculteurs se sont associés pour remettre en cultures des variétés anciennes et redonner vie à cette biodiversité. A travers l’association de développement de l’agriculture biologique, AgroBio Périgord, ils ont créé la Maison des Semences Paysannes.

 

  • Du pop-corn et du tofu 100% aquitains

    L'un transforme le maïs en pop-corn, l'autre le soja en tofu. Deux entrepreneurs se sont implantés sur la zone industrielle d'Anglumeau près de Libourne. Ils n'utilisent que des produits  bio et locaux. Originales, leurs recettes pour manger local sont un véritable succès. Leur portrait croisé. 

    Mis à jour le 24/02/2016
  • Des paniers de légumes bio à 8 euros pour les étudiants palois

    L'idée a été lancée par un groupe d'étudiants réunis en association. Ils se sont alliés à une jeune productrice béarnaise pour proposer, chaque semaine, des légumes issus de l'agriculture biologique sur le campus. Après seulement deux semaines de distribution, le succès dépasse leurs espérances. 

    Mis à jour le 16/02/2016
  • Se lancer dans l'agriculture bio? Testez-vous en Dordogne

    L'association agro-bio en partenariat avec les collectivités locales propose des "espaces tests" pour se former à l'agriculture biologique. Une façon d'inciter des novices à se lancer alors que l'Aquitaine perd chaque année un millier d'agriculteurs.

    Mis à jour le 30/07/2015
les + lus
les + partagés