publicité

Mollat, fleuron de la librairie indépendante, fête ses 120 ans

C'est une institution en plein coeur historique de Bordeaux: Mollat, première librairie indépendante de France, fête cette année ses 120 ans, un succès porté par le souci permanent de "créer l'envie" de lire.

  • KJ avec AFP
  • Publié le 25/01/2016 | 09:06, mis à jour le 25/01/2016 | 09:37
© FTV

© FTV

Les chiffres feraient pâlir d'envie n'importe quel libraire: 1,9 million d'ouvrages vendus chaque année, 180.000 références, 310.000 livres en magasin, 190.000 abonnés à la lettre de la librairie, 15.000 fans sur Facebook... La centenaire affiche une santé éclatante.

classée au premier rang des indépendantes (24,9 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2014) par la revue professionnelle Livres Hebdo. Car, depuis 1896, date de la reprise par Albert Mollat d'une librairie tenue par son cousin, à quelques encablures du magasin actuel, l'entreprise est restée une
affaire de famille, passant de Jean et Albert à William, Francine et aujourd'hui Denis.

Ce dernier, après des études de médecine, ne se destinait pourtant pas à reprendre l'affaire installée depuis 1928 rue Porte-Dijeaux, à l'emplacement d'une maison où vécut le philosophe Montesquieu (1689-1755). Mais, seul héritier, il finit en 1989 par prendre les rênes de la librairie, qu'il n'a jamais cessé depuis d'agrandir (2.700 m2) et de moderniser.

Fluidité de la circulation des clients parmi la quinzaine de rayons, tous en rez-de-chaussée; valorisation de la vingtaine de vitrines; service dédié aux expéditions: tout est minutieusement calculé. Mais, au final, chez Mollat, ce sont les 55 libraires spécialisés, sur 110 salariés, qui restent au coeur de l'activité.

Incontournable à Bordeaux, la librairie fait même partie du "tour touristique bordelais". "Les Bordelais se la sont appropriée", se réjouit Denis Mollat qui annonce pour l'automne l'ouverture, à proximité, d'un lieu culturel. Un nouveau défi pour un homme qui dit avoir "toujours peur de s'ennuyer".
les + lus
les + partagés