publicité

Un plan pour relancer la filière de la race bazadaise

Bien qu’au Salon de l’Agriculture 2016, cette race soit portée à l’honneur, son image de marque est en difficulté. Les abattoirs sont toujours en manque de tonnage pour atteindre un équilibre financier et l’effectif pour la filière reste toujours aussi faible. 

  • Par KJ
  • Publié le , mis à jour le
© France 3

© France 3

En commission permanente le 2 novembre dernier, les élus régionaux ont voté la première phase d’un plan de relance de 84.725€. la fête des Bœufs gras ? Dès février dernier, le président Alain Rousset a promis une dotation de 15.000€ pour rendre ce concours suffisamment attractif pour les éléveurs, la Chambre d’Agriculture a d'ailleurs montré avec assez d'arguments que ce concours était délaissé parce que non rentable.

 

La race bazadaise

Bien qu’au Salon de l’Agriculture 2016, cette race soit portée à l’honneur, son image de marque est en difficulté. Les abattoirs sont toujours en manque de tonnage pour atteindre un équilibre financier et l’effectif pour la filière reste toujours aussi faible. En commission permanente le 2 novembre dernier, les élus régionaux ont voté la première phase d’un plan de relance de 84.725€.  -   - 


4 choses à savoir sur la Bazadaise :


L' origine :

Toujours fondée sur des thèses ethnologiques, le professeur GIRARD plaide pour un croisement du type ibérique avec le type d'Aquitaine. C. DAUGREUILH (thèse 1929) tient cette hypothèse comme la plus vraisemblable.Le type ibérique, provenant de l'invasion des Ibères, serait à l'origine des races pyrénéennes. Le croisement avec le type d'Aquitaine serait très ancien, étant donné l'homogénéité d e la population et la constance de la transmission des caractères.

Le Terroir :

la Bazadaise est née au cœur des coteaux du massif Landais. Bazas, berceau de la race, est une ville de 4 810 habitants, située au Sud-Est de Bordeaux, à une vingtaine de kilomètre de Langon. Son terroir de la Bazadaise s'étend désormais de la Gironde au massif Pyrénéen.

Qualités de la Race :

La vache bazadaise possède deux qualités essentielles : un bon comportement maternel, une grande facilité de vêlage, une bonne largeur de bassin des mères et un poids des veaux assez faible à la naissance (35 à 42 kg) contribuent à obtenir des vêlages faciles. Question fécondité et fertilité, la Bazadaise se situe à un bon niveau, produisant un veau par vache par an. De par son aptitude au travail, la Bazadaise a gardé des qualités de rusticité : elle s'adapte à tous les types de sols, elle valorise très bien les fourrages grossiers, elle a de faibles besoins d'entretien, elle s'adapte facilement en zone de montagne (jusqu'à 2 400 m d'altitude en estive).

La Fête des Boeufs Gras de Carnaval :

c'est le jeudi qui précède le Mardi Gras. Cette coutume bazadaise veut que le jeudi précédant le Mardi Gras, les bouchers promènent les bœufs à travers la ville ; bœufs qui seront vendus pendant la semaine du carnaval. Cette fête des Bœufs Gras se perpétue encore aujourd'hui et s'est au fil du temps dotée d'un concours. Réjouissance traditionnelle pour les habitants de Bazas et des communes voisines, cette fête profite également à la race Bazadaise, les éleveurs, les bouchers et l'ensemble de la filière. Ce défilé marque une étape chez chaque boucher et personnalité de la ville. Sur la place de la Cathédrale, le concours est organisé face à l'Hôtel de Ville. Les bœufs sont présentés à un jury composé d'éleveurs, de bouchers et de techniciens agricoles.




les + lus
les + partagés