publicité

Opéra de Paris : Millepied tire le rideau

Le tout jeune ex-directeur du prestigieux Opéra de Paris, arrivé en novembre 2014 a confirmé sa démission. Le chorégraphe né à Bordeaux, et originaire de Blanquefort a évoqué dans un communiqué "des raisons personnelles". 

  • Par Sonia Hamdi
  • Publié le 04/02/2016 | 12:31, mis à jour le 04/02/2016 | 15:55
© MaxPPP

© MaxPPP

L'information vient d'être confirmée. Alors que son départ se murmurait depuis quelques jours, les explications se sont multipliées. Voudrait-il permettre à sa femme, l'actrice Nathalie Portman, de s'éviter les aller-retour entre la France et les terres hollywoodiennes ? Mettrait-il en cause la lourdeur de l'administration française ou bien souhaite-il simplement rejoindre la "Los Angeles Danse Projet", compagnie qu'il a fondée aux Etats-Unis? 
Il s'est expliqué dans un communiqué : "Si je démissionne (...) c'est uniquement pour des raisons personnelles. Mes fonctions de directeur de la danse occupent aujourd'hui une telle place qu'elle réduit considérablement celle essentielle à mes yeux, de la création et de l'expression artistique". Sa démission pose la question d'un coup d'arrêt au souffle de modernité qu'il a inspiré au Palais Garnier.

Bordelais made in USA

L'esprit Millepied, c'est la modernité sans dénaturer l'esprit de l'Opéra classique. Il s'inspire, bien sûr, de ses années aux Etats-Unis, où il fait ses premiers pas à 16 ans au New York City Ballet. Il finit par y briller en étoile en 2002. Son nom est fait. Il fait carrière. Il est notamment choisi par Darren Aronofsky pour chorégraphier les danses de son film Black Swan, sorti en 2011. C'est sur ce tournage qu'il rencontre sa femme, l'actrice principale du film,Nathalie Portman.


C'est également là bas qu'il rencontre son mentor, Jerome Robbins, le chorégraphe du fameux "West Side Story". Mais sa liberté, Benjamin Millepied la tient aussi de sa mère, professeure de danse au Sénégal : tout petit déjà, il rêvait de marcher sur ses pas.

Mais entrer à l'Opéra de Paris, n'est pas un rêve d'enfant. Pourtant à 35 ans, il devient l'un des plus jeunes directeurs du prestigieux opéra. Il succède ainsi à  Brigitte Lefèvre, qui aura dirigé le ballet pendant 20 ans. Il s'impose. Sa première décision consiste à changer les parquets de l'opéra qu'il rend responsables des blessures de ses danseurs. Il bouscule les esprits, il veut bouger les lignes de recrutement des danseurs, s'éloigner du physique parfait. S'ouvrir à la diversité. 

Chorégraphe 2.0


Il innove. Il imagine le ballet du futur. C'est ainsi que naît sous son impulsion "La 3e Scène", une plateforme numérique où l'on peut découvrir des œuvres créées spécialement pour cette scène numérique. Certains films ont été réalisés par le chorégraphe en personne. 

Benjamin Millepied n'a donc pas à rougir de son bilan. Mais les yeux se tourneront vers celle qui le remplace avec, sans doutes, l'espoir qu'elle relève, elle aussi, le défi de la modernité.
 

Aurélie Dupont, ex-étoile, prend la direction de l'Opéra de Paris

A tout juste 43 ans, l'étoile retraitée depuis le 18 mai dernier est propulsée à la tête du Palais Garnier. Le jour de ses adieux sur scène, celle qui fut un temps la compagne de Gad Elmaleh a été filmée par Cédric Klapish pour le documentaire «Aurélie Dupont, l'espace d'un instant» diffusé sur France 3. Elle a été ovationnée pendant 25 minutes.  

 


les + lus
les + partagés