Etat d'urgence dans le port de Bayonne ce matin, pas de panique c'était un exercice

Hélicoptère, pompiers, gendarmes, policiers... des centaines de personnes chargées des secours et de la sécurité étaient affairées à gérer un problème grave sur le site classé Seveso du dépôt pétrolier LBC de Tarnos. Un exercice visant à sensibiliser la population et tester les dispositifs d'urgence

  • Par CA
  • Publié le
Le site, à la frontière des Landes et des Pyrénées-Atlantiques, implique l'intervention des services des deux départements. C'est notamment cette coordination qu'il fallait tester et entraîner ce matin.

Exercice de secours grandeur nature sur le site pétrolier de Tarnos ce matin


Le dépôt pétrolier présente des risques d'incendie et d'explosion. 

Afin de mener à bien les opérations, plusieurs routes ont été coupées entre 8h et 12h aux abords du port.

Ecoutez Jean Salomon, le secrétaire général de la Préfecture des Landes :

Ecoutez Jean Salomon le secrétaire général de la Préfecture des Landes

Il était l'un des coordonnateurs de l'exercice de secours effectué ce matin sur le site pétrolier de Tarnos  -   - 


  • Des parents d'élèves contestent le nouvel accès à l'école

    Au groupe scolaire St Hélène à Nice, les parents d'élèves sont en colère. Ils contestent une décision municipale de supprimer pour des raisons de sécurité une des deux entrées de l'école. Une suppression qui paradoxalement selon eux posent d'autres problèmes de sécurité aux abords de l'école.

    Publié le 26/09/2016
  • Les pompiers veulent recruter plus de femmes

    Les pompiers veulent féminiser davantage la profession. Une campagne nationale de recrutement est lancée. En Corse, elles sont déjà très présentes dans la surveillance des plages, les services de santé et de secours médical.

    Mis à jour le 26/09/2016
  • Trafic de migrants depuis la Marne : le procès reporté en novembre

    Trois hommes, originaires du Kurdistan irakien, ont été interpellés à Calais pour trafic de migrants. Les passeurs présumés transportaient des clandestins depuis la Marne jusqu'en Angleterre. Ils devaient passer en comparution immédiate ce lundi, mais leur procès a été renvoyé au 22 novembre.

    Mis à jour le 26/09/2016
les + lus
les + partagés