Oloron-Sainte-Marie : 5 personnes au moins placées en garde à vue pour le viol collectif de deux jeunes filles à Toulouse

En parallèle, une centaine de policiers et gendarmes ont interpellé mercredi matin au moins quatre individus, soupçonnés des mêmes faits, dans un camp de gens du voyage à Toulouse. Les faits remontent à la nuit du 23 au 24 janvier, dans le parking d'une discothèque toulousaine. 

  • S.H
  • Publié le , mis à jour le
© google Maps

© google Maps

L'opération coup de poing a été menée simultanément à Oloron-Sainte-Marie, près de Pau et à la Cité de l'Espace à Toulouse, dans deux camps de gens du voyage. Les forces de l'ordre auraient retrouvé la trace des individus qui ont violé collectivement deux jeunes toulousaines de 19 et 20 ans sur le parking d'une boîte de nuit à Toulouse. Neuf personnes auraient été arrêtées. Un dixième suspect serait recherché. 

Dans la nuit du 23 au 24 janvier, les deux jeunes filles se voient refuser l'entrée en boîte à cause de leur état d'ébriété. C'est dans le parking qu'elles rencontrent deux individus. Selon la Dépêche du Midi  "alors que les deux jeunes filles voulaient simplement faire connaissance, elles ont été amenées par les deux hommes auprès d'autres garçons, dans un véhicule, sur le parking de la discothèque". Elles sont agressées et violées, collectivement et à répétition par une dizaine d'individus.

Les neuf personnes interpellées mercredi auraient entre 20 et 30 ans et appartiennent à la communauté des gens du voyage. Leur garde à vue pourrait être prolongée.
les + lus
les + partagés