Le ramadan attire les fidèles, un nouveau lieu de culte va voir le jour au nord de Clermont

Dans les cuisines de la Grande Mosquée, Isma prépare le premier repas de rupture du jeûne. / © Alfonso Martinez
Dans les cuisines de la Grande Mosquée, Isma prépare le premier repas de rupture du jeûne. / © Alfonso Martinez

Le mois du ramadan a débuté hier mercredi à Clermont-Ferrand. La confusion sur la date officielle du ramadan n'a pas affecté les fidèles qui ont commencé le jeûne et la prière à la Grande Mosquée de Clermont mais aussi dans les quartiers de la ville. A la Gauthière, on attend la nouvelle mosquée.

Par Valérie Mathieu

Durant le mois sacré du ramadan, la Grande Mosquée de Clermont accueille de plus en plus de jeunes.

Les jeunes veulent comprendre à quoi sert le jeûne



Pour répondre aux attentes des jeunes musulmans, un imam de la Mosquée de Paris donnera chaque jour des cours sur la signification profonde du jeûne et des liens avec le divin car le secrétaire général de la Grande Mosquée de Clermont trouve leurs questions légitimes : "ils sont demandeurs de savoir, ils veulent comprendre à quoi sert le jeûne, ils sont dans une demande critique et c'est très bien"

Dans les quartiers nord de Clermont-Ferrand, les fidèles prient sous une tente : l'association culturelle islamique veut construire sa propre mosquée. Elle sera située à côté de l'église catholique Notre Dame du perpétuel secours. Le terrain sera acheté à la Ville en septembre. Le coût du projet est estimé à huit cent mille euros, pour finir de réunir la somme l'association de la Gauthière en appelle aux dons des fidèles.

Début du ramadan
Brigitte Cante et Alfonso Martinez ont rencontré Isma, une jeune musulmane, Karim Djermani, le secrétaire Général de la Grande Mosquée de Clermont-Ferrand et Mehmet Ocalan, président du Centre Culturel et Cultuel islamique de Clermont-Ferrand

 

Sur le même sujet

Incendie aux Ets Vachez à Salaise-sur-Sanne

Actualités locales

Les + Lus