Une nuit et une journée sous la pluie pour les sans-abris de la place de Jaude

Après une nuit sous la pluie, les sans-abris ne sont toujours pas décidés à s'installer dans le gymnase Verlaguet / © Laurent Pastural
Après une nuit sous la pluie, les sans-abris ne sont toujours pas décidés à s'installer dans le gymnase Verlaguet / © Laurent Pastural

Les réfugiés de Clermont-Ferrand ont passé leur sixième jour dans le campement de fortune sur la place. Un campement de plus en plus précaire car cette fois le temps s'en mêle.

Par Valérie Mathieu

Au matin du samedi 7 septembre, de nombreux sans abri ont passé une nouvelle nuit dans leur campement de fortune place de Jaude à Clermont-Ferrand. Une nuit marquée par l'arrivée du froid et de la pluie.

La préfecture du Puy de Dôme rappelle que même si beaucoup de cas ne sont pas encore réglés, les pouvoirs publics se mobilisent pour tenter de trouver des solutions. Depuis lundi, 57 personnes dont 33 mineurs ont été hébergé par le Conseil Général, l'Etat a mis à disposition 67 places dans différentes structures à Clermont, Issoire et Aurillac et enfin cinq familles ont dormi, cette nuit, dans le gymnase Verlaguet, situé rue Fontgiève et proposé comme solution transitoire par la mairie de Clermont-Ferrand. 

Mais pour la plupart, les sans-abris ne souhaitent pas quitter la place de Jaude sans solution d'hébergement adaptée à leur situation. Cent soixante quinze personnes   occupent toujours les tentes.

Sixième jour dehors pour les sans-abris
Noredine Mohamedi et Laurent Pastural ont rencontré des sans-abris et Clément Jacquot, membre de RESF

Quelques sans-abris ont par ailleurs saisi le tribunal administratif de Clermont pour faire appliquer la loi Duflot qui oblige l'Etat à proposer un abri aux personnes en détresse. L'audience a eu lieu samedi 7 septembre dans l'après midi.


A lire aussi

Sur le même sujet

Images de l'incendie à Chambod (Ain)

Près de chez vous

Les + Lus