Réauville (Drôme): La vie héroïque du poilu Albert Roche

Albert Roche reçoit ses décorations du Maréchal Foch qui le présente comme un libérateur à l'armistice en 1918 / © France Télévisions
Albert Roche reçoit ses décorations du Maréchal Foch qui le présente comme un libérateur à l'armistice en 1918 / © France Télévisions

Albert Roche est un poilu de la guerre 14-18. Son buste trône au milieu du village de Réauville (Drôme), son village natal.Blessé 9 fois, il réchappe du fameux chemin des Dames.Ses faits d'armes lui valent de recevoir la Croix de guerre et la Légion d'honneur du maréchal Foch.

Par Philippe Bette

Albert Roche naît en 1895 à Réauville, un petit village au fin fond de la Drôme, dans une famille de paysans. En 1914, il a 17 ans et veut s'engager pour la guerre, suscitant la colère de son père. Il partira quand même comme deuxième classe et se distinguera par sa bravoure sur le champ de bataille. Blessé 9 fois, il repartira toujours au combat et fera plus d'un millier de prisonniers allemands. Un comportement exemplaire qui lui vaudra la Croix de guerre et la Légion d'honneur.
Le maréchal Foch le présentera à l'armistice comme un libérateur "le premier soldat de France". Il sera l'un des 7 soldats qui auront l'honneur d'accompagner le soldat inconnu à l'Arc de triomphe.

Portait d'un héros décédé le 15 avril 1939, qui mourra fauché par une voiture, de retour dans son village.   
L'héroïque destinée d'Albert Roche

Sur le même sujet

Le site mérovingien de Pressiat (Val-Revermont)

Près de chez vous

Les + Lus