Grotte Chauvet: un laboratoire du Bourget du lac participe à la reconstitution

Une réplique exacte de la célèbre grotte Chauvet, située en Ardèche, est en construction jusqu'au printemps 2015. A partir d'une modélisation 3D de l'original et des études de géomorphologie réalisées au CNRS Chambéry, chaque détail est scrupuleusement respecté.

Par Raphaëlle Besançon

Unique en son genre, la grotte Chauvet Pont-d'Arc, en Ardèche, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, fut découverte en 1994 et dès lors, fermée au public. 

En son coeur, 800 mètres de cavité parcourus par les hommes préhistoriques, dans la période paléolithique supérieure ( entre -35 000 et -10 000 environ). Comme Lascaux en Dordogne ou Altamira en Espagne, la grotte Chauvet abrite les plus anciennes images connues de l'humanité. Parmi le millier de peintures, 425 représentent des animaux et sont dans un excellent état de conservation.

Il eut été dommage de priver le public de tant d'Histoire. Une copie exacte de la grotte, la Caverne du Pont d'Arc, est donc en construction à 5 km de la vraie.

 / © Des ingénieurs, scientifiques, constructeurs, sont au petit soin pour reproduire au détail près, l'intérieur de la grotte. Parmi ces professionnels, on compte le laboratoire géomorphologique du Bourget du lac. Grâce à une modélisation 3D de la grotte, chaque relief est repéré et peut donc être reproduit. On retrouve même les différentes matières rocheuses. Ci et là, la paroi est par exemple polie par le passage des ours dans le noir de la grotte. Cette texture particulière de la roche, mais aussi les simples fissures que l'on observe partout dans les grottes : tous les détails seront scrupuleusement reproduits dans la grotte témoin, et pas au hasard, mais exactement là où on les trouve dans la grotte véritable.

Ouverture prévue au printemps 2015 et pour les curieux, nos confrères de France 2 ont suivi les travaux. Les reportages disponibles ici.

Reportage Mickaël Guiho et Cédric Picaud
Laboratoire géomorphologie du Bourget du lac
Intervenants : Estelle Ployon, Ingénieur d’Etude au CNRS de Chambéry; Jean-Jacques Delannoy, géomorphologue, Directeur du CNRS de Chambéry

 

Sur le même sujet

A Montbrison (Loire), la commune veut revitaliser son centre-ville

Actualités locales

Les + Lus