Quarante gendarmes de Montluçon et du PI2G procèdent à six interpellations musclées

Une très grosse opération de gendarmerie s'est déroulée à Montluçon dimanche 15 mars à 6 heures du matin. 6 personnes ont été placées en garde à vue. Pour des infractions à la législation sur les stupéfiants, violences aggravées et extorsions. Près de 40 gendarmes étaient sur les lieux.

Par Evelyne Rimbert

Les faits se sont déroulés dimanche 15 mars, très tôt le matin. Il était 6 heures lorsqu'une quarantaine de gendarmes de Montluçon et du PI2G (Peloton d'Intervention de 2ème Génération), une antenne du GIGN spécialisée dans la libération d'otages, interpellation, arrestation de forcené ou malfaiteur dangereux et toutes interventions délicates, ont procédé à des interpellations particulièrement musclées à Montluçon.

Des coups de fusil à pompe

Selon le procureur de la république, Eric Camous, des coups de fusil à pompe ont été tirés au cours de l'intervention. Pour ouvrir les portes de trois habitations. Le parquet justifie cet impressionnant déploiement de forces par les faits dont étaient soupçonnés les six personnes en cause. A savoir : des infractions à la législation sur les stupéfiants, des violences aggravées et des extorsions. En raison également de la dangerosité particulière de deux des malfaiteurs, compte tenu des menaces proférées à l'encontre  d'autres personnes et des risques de représailles.
Des armes ont été retrouvées aux domiciles des six individus, ainsi que des produits stupéfiants.

Six personnes en garde à vue

A l'issue de cette vaste opération de gendarmerie, six personnes ont été placées en garde à vue. Quatre ont été remises en liberté lundi 16 mars. Deux seront présentées au parquet mercredi 18 mars, dans le cadre d'une procédure de comparution immédiate.

Sur le même sujet

Stages de conduite à Lempdes dans des conditions difficiles

Près de chez vous

Les + Lus