La Toscane d'Auvergne fête ses 10 années de dolce vita

Entre Clermont-Ferrand, Thiers et Issoire, se cache un petit morceau de Toscane... / © France 3 Auvergne
Entre Clermont-Ferrand, Thiers et Issoire, se cache un petit morceau de Toscane... / © France 3 Auvergne

L'association de la Toscane d'Auvergne a 10 ans. Elle regroupe une soixantaine d'hôteliers, restaurateurs ou loueurs de voitures anciennes qui font la promotion de ce territoire circonscrit en Clermont-Ferrand, Thiers et Issoire. Une façon inattendue de voyager en Italie sans quitter l'Auvergne.

Par Céline Pauilhac, Pierre-Olivier Belle

La Toscane d'Auvergne ce sont 68 acteurs du tourisme associés pour répondre aux attentes des vacanciers modestes, comme à celles des amateurs de luxe. A l'occasion de ses 10 ans, l'association propose des parcours balisés, à découvrir avec sa propre voiture ou à bord d'un véhicule ancien. De terrains de golf en caves viticoles, la balade peut dérouter. L'originalité de ce parcours est qu'il traverse 6 secteurs d'activités dans un périmètre relativement restreint.

Quand on pense à la Toscane en Italie, il y a les vins, des grandes appellations très connues. Ici, dans le département, on a à coeur également de faire découvrir et connaître nos appellations Côtes d'Auvergne  (Christelle Gaime, responsable de la Cave Saint-Verny)


Parmi, les principaux contributeurs de la Toscane d'Auvergne, il y a les gîtes et chambre d'hôtes. Ces 15 dernières années, ce type d'hébergement touristique a connu une véritable explosion dans la région. "On a l'impression d'être plus au Sud, c'est très méridional par rapport à d'autres parties de l'Auvergne", s'émerveillent deux touristes. "Cela correspond à la Toscane puisqu'on a de grandes étendues verdoyantes", renchérit Marie-Pierre Colli, qui gère des chambres d'hôtes.

On a ces beaux paysages qu'on peut retrouver en Toscane puisqu'on est quand même assez loin des volcans. On a un panorama magnifique sur toute la Chaîne des Puys et le massif du Sancy (Marie-Pierre Colli, propriétaire de chambres d'hôtes)

Des arts de la table à l'art tout court

Lors de cette journée découverte, entre chaque lieux remarquables, les paysages défilent... Il est temps de faire une pause chez d'autres piliers de l'association : les restaurateurs. Ils sont 13 à y adhérer. Et dans leurs assiettes aussi, la Toscane est présente. Mais au fait, la véritable Toscane italienne ne voit elle pas une concurrence déloyale dans l'appropriation de son nom ? Le président de l'association, Alain Bozzo, s'en amuse : "Catherine de Médicis notamment trouvait que notre région ressemblait au Chianti, donc on a été séjourner au Chianti pendant une semaine et c'est vrai que c'est très joli... mais quand on est revenu, on a trouvé que notre Toscane auvergnate supportait vraiment la comparaison !"

L'originalité de cette association est qu'elle fédère des propositions très variées... Patrimoine architectural et productions de terroirs, artisanats et loisirs, mais elle propose aussi des rencontres avec des "indigènes", comme Francois-Noël Martin. Ce "bretonnauvergnat" est poète, peintre et collagiste. Depuis Billom (Puy-de-Dômle), il s'est construit une renommée internationale et nos promeneurs toscans en sont restés bouche bée. "C'est super original ! Je ne m'attendais pas à trouver un lieu comme ça chez nous, en Auvergne... Vraiment je suis super étonnée", confie Philippa Da Silva.

La Toscane d'Auvergne fête ses 10 ans
Reportage : Pierre-Olivier Belle, Christophe Jouvante, Jean-Pierre Vindiollet, Didier Robert. Intervenants : Pierre Mounat (Touriste), Christelle Gaime (Responsable d'une cave viticole), Agnès Napoly et Catherine Bénichou (Touristes), Marie-Pierre Colli (Responsable de Chambres d'Hôtes à Mirefleurs), Alain Bozzo (Président de la Toscane d'Auvergne), Philippa Da Silva (Touriste).

Depuis Catherine de Médicis et la Reine Margot, qui ont baptisé les lieux, la Toscane d'Auvergne a connu de nombreux changements. Si certains châteaux étaient déjà présents il y a 4 siècles, aujourd'hui c'est en quad que l'on peut découvrir le patrimoine. Les modalités de transport évoluent au fil du temps, mais le pouvoir d'attraction de la Toscane auvergnate lui traverse les générations.

Sur le même sujet

Baisse des APL : les associations puydomoises s'insurgent

Près de chez vous

Les + Lus