A 45 : un premier dossier brûlant pour Nicolas Hulot

© Nicolas de Sakutin/ AFP
© Nicolas de Sakutin/ AFP

 Le maire de St Etienne et le député du Rhône Georges Fenech ont tous deux écrit à  N. Hulot, ministre de la transition écologique,  à propos de l'A 45. Le premier lui rappelle les engagements de l'Etat tandis que G. Fenech  lui demande de suspendre le projet "dans un premier geste symbolique".    

Par Philippe Bette

A peine nommé, Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique, est interpellé par le député du Rhône Georges Fenech  et par le président de St Etienne Métropole. L'A 45 est à nouveau au coeur de la discorde qui oppose ces deux élus des Républicains.  

Georges Fenech avait saisi sans tarder Nicolas Hulot pour lui demander "dans un premier geste symbolique" la suspension du projet de la nouvelle autoroute entre Lyon et St Etienne. Un projet dont il estime qu' "il est destructeur de l'environnement, inutile et coûteux".


Gaël Perdriau n'a pas tardé lui non plus à répondre à cette "tentative de remise en cause" en écrivant à son tour au ministre d l'Ecologie mais aussi au ministre de l'Economie, Bruno Lemaire. Il leur rappellle les engagements de l'Etat et l'interêt de cette autoroute . Il estime notamment que "les derniers événements de la falaise de Corbeyre qui menace de s'effondrer à tout moment sur l'A47 , entraînant des fermetures partielles et une quasi paralysie des échanges routiers" entre deux villes importantes démontre que " l'A45 est plus qu'une nécessité, un impératif "  

Le président de St Etienne Métropole demande que "la continuité de l'action de l'Etat soit réaffirmée avec force" alors que le conseil d'Etat rendra son avis dans les jours qui viennent.  

Le projet peut- il être remis en cause aujourd'hui avec la nomination de Gérard Collomb, numéro deux du gouvernement ? Le sénateur-maire de Lyon n' jamais caché que le projet de l'A45,
 en l'état, ne lui convenait pas. S'il n'est pas opposé au principe d'un nouvel axe autoroutier entre Lyon et St Etienne, il conteste l'arrivée sur Pierre Benite qui, loin d'être une solution, aurait un effet d'entonnoir sur la circulation à l'entrée de Lyon. Même si le dossier n'est pas de son ressort, on imagine mal Gérard Collomb tenu à l'écart de ce dossier controversé .           



Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Le VTT alpin aux Deux-Alpes

Près de chez vous

Les + Lus