Voici 5 ouvrages, sélectionnés par notre journaliste Myriam Figureau, pour vous évader cet été que vous aimiez les romans graphiques ou historiques, les polars ou les autobiographies.

Tout au milieu du monde, roman fantastique et graphique

Melchior Ascaride (graphiste), Julien Bétan (rédacteur) & Mathieu Rivero (rédacteur) ont confectionné un roman illustré où texte et dessins entièrement en bichromie noir et rouge se complètent et se répondent.

Ici, l'illustration a sa voix


Un village prospère dont la relique sacrée pourrit. Un chamane vieillissant, qui n’attend plus ni visions ni voyages. Un espoir de sauver son peuple de la malédiction ; un ossuaire mythique, où vont mourir les géants. Pour le trouver, de bien étranges sentiers, à la lisière de la magie et du rêve.

Tout au milieu du monde, roman fantastique et graphique


Tout au milieu du monde est un roman fantastique dans un monde protohistorique, d'où la place centrale du dessin. Ce dernier prend parfois le relais des mots pour nous plonger dans l'histoire et nous faire traverser le temps.

Éditions : Les moutons électriques

.
.

"Quelques jours de la vie de Tomas Kusar", petite et grande histoire

Antoine Choplin  évoque la figure de Vaclav Havel dans son dernier roman "Quelques jours de la vie de Tomas Kusar". L'histoire, inspirée de faits réels, commence à l'arrivée au pouvoir de Vaclav Havel en 1989 comme président de la république fédérale tchèque.

Un bonheur de lecture qui vous poursuivra pas à pas


Tomas Kusar, garde-barrière à Trutnov (Tchécoslovaquie), est un jeune homme simple, amoureux de la nature et passionné par la photographie. Il mène une existence paisible, jusqu'à sa rencontre avec Vàclav Havel, dramaturge dissident et futur président de la République. Une rencontre qui va changer sa vie.

"Quelques jours de la vie de Tomas Kusar", petite et grande histoire
.Editions : La fosse aux ours
.

Quatre saisons à l'Hôtel de l'Univers, roman d'histoire

Une fiction où tout est vrai et vérifié. Philippe Videlier a étudié les archives, lu des carnet de voyages et des cartes postales pour récolter les impressions d'Aden. Vous apprendrez beaucoup sur l’histoire du Proche-Orient, du milieu du XIXe siècle aux années 1980 en compagnie du captain Haines, de Lawrence d’Arabie, de la reine d’Angleterre, mais aussi d'Arthur Rimbaud, Paul Nizan, Philippe Soupault... du démembrement de l’Empire ottoman jusqu'aux prémices du fondamentalisme islamique, en passant par la montée des nationalismes arabes socialisants et leur échec. 

Quatre saisons à l'Hôtel de l'Univers de Philippe Videlier

Un communard libéré des bagnes de Nouvelle-Calédonie, une intrépide féministe passionnée par Jules Verne, des aventuriers italiens, des gardes hindous, des officiers anglais : on croisait forcément des gens hardis à la pointe de l’Arabie, à l’Hôtel de l’Univers, dans la cité d'Aden. Arthur Rimbaud, devenu un autre, y fit escale. En ce point du globe s’attardèrent le philosophe Paul Nizan et le poète Philippe Soupault. Selon un géographe, le mot Éden a la même origine que le mot Aden. Cela reste à voir.

Éditions Galimard
Feuilleter le livre

Connemara black, polar irlandais

Gérard Coquet a situé son 3e roman en Irlande, fière de son identité celtique. Géographie, histoire, mythologie et modernité se mélangent autour du Connemara, véritable personnage du roman. L'âme celte, teintée de nationalisme, se réveille dans ce qu'elle a de fort et violent et l'auteur nous donne les clés pour la comprendre... et résoudre l'enquête.

Connemara black, polar irlandais

La Connemara Black est une mouche artificielle permettant au pêcheur de ne jamais rentrer bredouille… C’est également le nom d’un ancien groupe armé de l’IRA, l’Armée Républicaine Irlandaise. Mais c’est aussi le surnom donné aux filles vivant dans cette baie, à l’ouest de l’Irlande. Elles sont souvent très belles mais plus revêches à apprivoiser qu’un poney des tourbières. Ciara McMurphy en est une. Après un mariage raté, elle a fui la région et s’est engagée dans la Garda, la police locale. Mais lorsqu’une série de meurtres balaie la ville de Galway, c’est elle que le commissaire Grady choisit d’envoyer sur ses terres natales afin de surveiller ce qui reste des indépendantistes.

Editions Jigal


L'homme des bois, hommage à un père

Pierric Bailly se livre pour la première fois. Il raconte la mort brutale et mystérieuse de son père et sa région natale, le Jura.

C'est un livre qui m'est tombé dessus

L'homme des bois, hommage à un père

L’Homme des bois n’est pas seulement le récit par son fils de la mort brutale et mystérieuse d’un père. C’est aussi une évocation de la vie dans les campagnes françaises à notre époque, ce qui change, ce qui se transforme. C’est l’histoire d’une émancipation, d’un destin modeste, intègre et singulier. C’est enfin le portrait, en creux, d’une génération, celle des parents du narrateur, travailleurs sociaux, militants politiques et associatifs en milieu rural.

Éditions POL

Bonne lecture et bel été !

.