Action dans un restaurant universitaire de Grenoble pour réclamer la gratuité des repas

50 étudiants ont tenté de pénétrer de force dans le restaurant universitaire Diderot à Grenoble. A travers cette action coup-de-poing, ils revendiquent la gratuité des repas pour les étudiants. 

Par Cyrielle Cabot

Cinquante étudiants, ont tenté de pénétrer de force dans le restaurant universitaire Diderot à Grenoble.

Une vingtaine d'entre eux sont parvenus à entrer dans le bâtiment et se sont rués vers le self-service où ils ont cassé de la vaiselle et ont menacé les employés. D'autres distribuaient des tracts aux étudiants présents sur place. 

Par cette action "coup-de-poing", ils revendiquent la gratuité des repas.

L'établissement envisage de porter plainte. 


Erratum : dans une première version de cet article, nous écrivions que les personnes à l'origine de ce mouvement étaient membres du collectif "Le Jardin de l'Utopie" selon les informations communiquées par le commissariat de Grenoble.

Les membres de "Les Jardins de l'Utopie" indiquent qu'ils n'ont pas organisé cette action.  

Comme nous l'écrivions en 2014, les "Jardins de l'Utopie" ont été créé en 2006, pendant les manifestation contre le contrat première embauche (CPE). Il s'agit de jardins auto-gérés situés sur le campus de l'université, juste devant la bibliothèque.

A lire aussi

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme – Une course de caisse à savon de haut-niveau

Près de chez vous

Les + Lus