Ain: Plus 4.000 véhicules massacrés par la grêle en attente de réparation

Une pluie de glace s'est abattue sur la Bresse le 30 juillet dernier. Un orage de grêle qui a frappé les carrosseries automobiles. 4.000 véhicules ont été criblés par des grêlons de gros calibres. Aujourd'hui, des équipes de spécialistes évaluent le péjudice et procédent aux réparations.        

Par Philippe Bette

L'orage qui s'est abattu sur la région le 30 juillet, notamment dans le Rhône et l'Ain, a frappé par son intensité. Ce jour-là, la grêle a massacré les toitures, les arbres, les vignes, les carosseries des voitures restées dehors et le mobilier de jardin. Des billes de glace d'une rare violence qui ont laissé des traces en Bresse. 
      


Un mois plus tard, 4.000 voitures sont en cours ou en attente d'expertise. Des équipes spécialisées sont venues de toute la France pour accélerer les procédures. C'est que l'évaluation du préjudice est un travail d'expert et le débosselage, une tâche minutieuse.

Toutes les voitures ne pourront pas être réparées, le montant des travaux dépassant parfois le barême de l'argus.

Autant dire que la violence de cet orage de grêle n'a pas frappé que les esprits, elle touche aujourd'hui au porte-monnaie de certains propriétaires. 

Reportage

        
 

Sur le même sujet

Page sortir du 13 octobre 2017

Près de chez vous

Les + Lus