Au cœur de son parc, se dresse fièrement le château de l'Augère. Une forteresse dont le donjon quadrangulaire a été construit à la fin de la guerre de Cent Ans.

Les extensions plus récentes, bâtie à la fin du XIXe siècle, ajoutent une touche de romantisme à l'édifice qui depuis est resté en l'état.

"La propriété est restée dans ma famille depuis la construction, en 1441", explique Agnès de Chatelperron, propriétaire du château de l'Augère.

Allier : À la découverte du château de l'Augère et de son donjon médiéval

Intervenants : Agnès de Chatelperron, propriétaire du château de l'Augère; Inès de Chatelperron; Aliénor de Chatelperron; Yves de Chatelperron  - France 3 Auvergne  - Pascal Franco, Anne-Claire Huet, Franck Aussourd, Sébastien Bonnetot


Toute la famille vit avec des traditions, des valeurs inspirées par l'histoire de prestigieux ancêtres.

"Jeanne d'Arc avait un frère qui a épousé une de mes arrières- arrières-arrières-grands-mères", affirme Inès de Chatelperron.

Jean d'Arc est incarnée deux fois par an par Aliénor, la sœur d'Inès. À la mi-août, l'histoire du château et du Bourbonnais s'incarne le temps d'un son et lumière. Le spectacle est préparé tout au long de l'année par près de 200 bénévoles depuis 8 ans.

Le château de l'Augère c'est un peu aussi, une mini-ferme. 12 oies, 200 moutons, 19 chevaux, l'Augère compte aussi une meute d'une quarantaine chiens.

Ces derniers servent pour la chasse à courre plus de 40 fois par an dans la forêt voisine de Bagnolet.

Vaisseau de pierres qui traverse les siècles avec ses passagers, le château de l'Augère est un défi au temps qui passe.