A Souvigny (Allier), une foire pour vivre l'expérience du Moyen-Âge

Jusqu'au 6 août, Souvigny organise sa 24e Foire. / © France 3 Auvergne - Pascale Félix
Jusqu'au 6 août, Souvigny organise sa 24e Foire. / © France 3 Auvergne - Pascale Félix

A Souvigny (Allier) ont séjourné des rois, des papes et des seigneurs de Bourbon y ont trouvé leur dernière demeure. Depuis 24 ans, une foire médiévale veut faire ressurgir ce glorieux passé historique. Jusqu'à dimanche, la cité vit au rythme du Moyen-Âge.

Par France 3 Auvergne

Des légumes et une marmite pendue au-dessus d'un feu de bois : ainsi s'est faite la soupe durant quelques siècles. Souvent aussi on l'offrait aux badauds ou aux hôtes de passages. Une coutume perpétuée à Souvigny.

"Nous on est les gueux et on fait tous les soirs une soupe. Les gens viennent, nous posent les légumes et on s'occupe de les éplucher et de les couper", raconte Pierre Goudouneix.

A Souvigny (Allier), une foire pour vivre l'expérience du Moyen-Âge
Intervenants : Pierre Goudouneix Gueux; Vik', Compagnon du Gras Jambon; Roland Duvet, Facteur d'arc - France 3 Auvergne - Pascale Félix; Anne-Claire Huet

La tradition dure depuis 24 ans, depuis la toute première foire médiévale, alors que le public de riverains et de touristes commençait à peine à s'intéresser aux fêtes moyenâgeuses.

C'est en musique que les "compagnons du gras jambon" vivent leur passion pour le Moyen-Âge, quitte à le revisiter un tantinet :

"Les instruments mélodiques, que ce soient la cornemuse ou le sistre sont des instruments historiques. On les trouve à partir du IXe siècle et après sur les autres siècles de l'époque médiévale", explique Vik', Compagnon du Gras Jambon.

Et de poursuivre : "C'est vrai que d'avoir une recherche sur la musique vraiment médiévale avec des paroles et des mélodies qui sont vraiment d'époques et les retranscrire un peu plus de manière contemporaine comme on le fait, c'est assez intéressant et amusant."

La fête médiévale en images :


Dans les rues de Souvigny, beaucoup jouent le jeu et se mettent à la mode du temps des cathédrales. Dans les échoppes, il y a la même envie comme un artisan qui fabrique ses arcs comme aurait pu le faire un facteur du VIe siècle :

"Je pars d'un bois vert, un bois brut et je taille l'arc à la hache et je le fini au grattoir, avec vraiment des outils préhistoriques, on peut le dire", explique Roland Duvet, facteur d'arc.

La foire, ses vieux métiers, ses troubadours et ses cracheurs de feu demeureront en les murs de la cité jusqu'au 6 aout.

Sur le même sujet

A Souvigny (Allier), une foire pour vivre l'expérience du Moyen-Âge

Près de chez vous

Les + Lus