Les arboriculteurs de l'Isère rhodanienne adoptent un nouveau dispositif contre la grêle

Un groupement d'arboriculteurs de la vallée du Rhône adopte un nouveau dispostif connecté pour lutter contre la grêle, l'un des deux grands fléaux climatiques avec le gel. Ce dispositif permet de détecter le risque de grêle en amont. Une petite révolution.

Par Jean-Christophe Pain

Une valise contre la grêle ! Elle contient en effet un véritable kit de combat : un ballon, qui sera gonflé à l'hélium, et une cartouche de sels hygroscopiques. Les sels seront projetés en altitude dans la cellule orageuse à risque. Tout simplement... ou presque.

Les arboriculteurs attendent beaucoup de ce nouveau dispositif. Il permet d'anticiper les chutes de grêle. Gros avantage comparé aux moyens classiques : les filets, les générateurs d'ondes de choc, ou encore les fusées chargées d'un produit qui diminue la taille des grêlons.

Les arboriculteurs face à la grêle
Intervenants : Philippe Cardi Président de la société Selerys, Jean-Louis Rochat Arboriculteur, Christophe Sauvageon Arboriculteur Equipe : Xavier Schmitt, Didier Albrand, Thao Huynh, Philippe Espitallier

La clé du système, c'est un radar, installé sur un château d'eau. Il détecte les orages à 30 kilomètres à la ronde, et il alerte les arboriculteurs sur leur smartphone.

Lors du dernier orage de grêle, en juillet, la grêle a bien sévi dans certains vergers, mais les dégâts ont pu être limités. 

Avant la vallée du Rhône, le dispositif a conquis plusieurs régions de vergers et de vignobles. Il est jugé profitable par rapport aux assurances contre les dommages de la grêle.

Sur le même sujet

Le centre de formation de l'ETG vendu aux enchères

Près de chez vous

Les + Lus