Attentat de Manchester : G. Collomb en première ligne

© AFP/ Francois Guillot
© AFP/ Francois Guillot

Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, a pris la parole à la mi-journée pour annoncer que "des consignes ont été adressées aux organisateurs d'événements sportifs et culturels" pour renforcer la sécurité après l'attentat de Manchester qui a fait 22 morts à la sortie d'un concert.       

Par Philippe Bette

Gérard Collomb a été informé à 4h du matin du terrible attentat qui a fait  22 morts et une soixantaine de blessés à la sortie d'un concert à Manchester. Il a exprimé aussitôt sa solidarité au maire de Manchester, l'un des ses amis personnels.: "Je comprends, dit -il, quelle doit être sa douleur", soulignant qu'il s'agit là du plus grave attentat ayant visé la grande Bretagne depuis 2005.

Le maire de Lyon, ministre de l'intérieur depuis peu, connaît là le plus grave événement depuis sa prise de fonctions.  Il a convoqué ce matin l'ensemble des services chargés de la sécurité et de la lutte intérieure pour faire le point de la menace après cet attentat. Il confirme que cette menace est élevée dans tous les pays.      

Intervenant à la mi-journée, il a annoncé que "des consignes avaient été adressées aux organisateurs d'événements culturels et sportifs de manière à ce que la protection de nos concitoyens soit assurée". Les préfets vont aussi recevoir des circulaires pour mettre en place avec ces responsables les mesures qui s'imposent.  

Il a fait le point avec le président de la République et le Premier ministre, assurant que "tout est mis en oeuvre pour protéger nos concitoyens." :
"C'est la jeunesse, nos modes de vie, notre culture qui ont été attaqués. Nous ne céderons jamais devant le terrorisme" a-t-il conclu.  

 
Georges Fenech, député (Les Républicains) du Rhône, président de la commission d'enquête sur les attentats de Paris, estime que l'urgence en France "est de placer sous surveillance drastique tout national fiché S, d'expulser les étrangers radicalisés, de sécuriser nos frontières nationales et de renforcer les moyens de Frontex aux frontières extra-européennes".

 

    

Sur le même sujet

Cybercriminalité : les entreprises sensibilisées à Clermont-Ferrand

Près de chez vous

Les + Lus