En Auvergne-Rhône-Alpes, les pharmaciens vont pouvoir vacciner

Seuls les médecins et infirmières peuvent vacciner à ce jour. / © F3RA
Seuls les médecins et infirmières peuvent vacciner à ce jour. / © F3RA

Auvergne-Rhône-Alpes est l'une des deux régions françaises retenues pour mener une expérimentation : à partir de septembre et pour 3 ans, les pharmaciens pourront administrer le vaccin de la grippe aux patients adultes déjà vaccinés pour ce type de virus.

Par Sandra Méallier

Un décret publié la semaine dernière autorise les pharmaciens à vacciner leurs clients contre la grippe. Le test est lancé pour 3 ans dans deux régions : la Nouvelle Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes.

Dans le Rhône, 80% des pharmaciens se sont portés volontaires et leurs clients semblent plutôt favorables à ce dispositif. Si l'expérimentation s'avère concluante, la pratique du vaccin, jusqu'ici réservée aux médecins et aux infirmières, pourrait être étendue aux pharmaciens et à tous les vaccins.



En Auvergne-Rhône-Alpes, les pharmaciens vont pouvoir vacciner
Une expérimentation est lancée pour 3 ans à partir de septembre : les pharmaciens pourront administrer le vaccin de la grippe. Intervenante: Véronique Noury, Présidente du syndicat des pharmaciens d'officines du Rhône. - F3 RA -  S. Valsecchi et L. Crozat / France 3 Rhône-Alpes

Dans les petits villages, comme à Pradelles, en Haute-Loire, cette nouveauté est accueillie positivement par la population. Certains y voient un moyen de désengorger les salles d’attente des médecins... qui ne sont pas légion dans ce secteur rural. Reste que ces médecins ne voient pas les choses de la même façon.

Après une grippe hivernale particulièrement virulente, cette expérimentation sur trois ans permettra-t-elle de minimiser les effets des épidémies en rendant l'acte de vaccination plus simple chez son pharmacien ?

Vaccination contre la grippe: des pharmaciens pour remplacer des médecins
Dans les officines de campagne notamment on voit l'occasion d'un nouveau service aux habitants... surtout lorsqu'il n'y a pas de médecin aux alentours... Un exemple à Pradelles en Haute Loire. Intervenants: Olivier Risson, pharmacie de la Verdette / Alain Chapon, président du conseil départemental Haute Loire de l'Ordre des médecins/  - E. Brot-Monnier / B. Livertoux / B. Courtine


A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Ain: Annulation du Ragnard Rock Festival

Près de chez vous

Les + Lus