Les auvergnats vont-ils se convertir au vélo électrique ?

© MaxPPP
© MaxPPP

L'Etat offre une aide de 200 euros pour l'achat d'un vélo électrique. Cette prime à l'achat est accordée jusqu'au 31 janvier 2018, selon un décret publié samedi 18 février au "Journal officiel". La mesure concerne aussi la location de deux roues à moteur électriques. 

Par Richard Beaune

La décision d'aider à l'achat ou la location d'un vélo électrique pourrait intéresser pas mal de cyclistes en Auvergne compte tenu de la topographie de nombreuses villes. Cette mesure, valable jusqu'au 31 janvier 2018, concerne "l'acquisition ou la location de véhicules à moteur à deux ou trois roues et de quadricycles à moteur électrique d'une puissance maximale nette du moteur inférieure à 3kW et n'utilisant pas de batterie au plomb." Un coup de pouce qui doit permettre de rendre accessible des vélos dont le prix moyen est de l'ordre de 1 000 euros.

A Clermont-Ferrand, le service de location de vélo C-Vélo a déjà un parc d'une centaine de vélos électiques, les fameuix VAE, véhicules à assistance électrique ou appelés « cycles à pédalage assisté » par le Journal officiel. Les clermontois peuvent louer ces vélos à la journée, à la semaine ou au mois. Pour bénéficier de la toute nouvelle aide de l'Etat, le décret publié samedi au journal officiel stipule que la location doit être "d'une durée supérieure ou égale à deux ans". Du coup, Agnès Coudeyras, qui s'occupe de C-Vélo au SMTC, le syndicat des transports de la métropôle clermontoise, s'est plongé dans ce décret aujourd'hui même et sa réponse a été catégorique: le loueur de VAE à C-Vélo ne pourra pas se faire rembourser une partie de son abonnement par l'Etat car le service ne pratique que des contrats de location de courte durée. 

 Et pourquoi ne pas acheter un vélo électrique made in Auvergne? 

Acheter un vélo électrique, c'est bien pour l'environnment mais si ça peut se faire dans le coin, c'est encore mieux. En Auvergne, l'entreprise E-Tricks fabrique des vélos électriques mais n'est pas pour l'instant concernée par cette prime à l'achat.
E-Tricks ne propose pour l'instant que des 50 cm3 qui peuvent néanmoins bénéficier de l'aide à l'achat de véhicules peu polluants, soit pour le client, 27% du coût d'acquisition. L'entreprise installée à Brassac-les-Mines travaille en ce moment sur une gamme de VAE (qui pourrait donc être concernés par la fameuse prime de 200 euros) et espère les proposer à ses clients à la fin de cette année. 

Pour aller plus loinLa police municipale d'Issoire sur mobylettes électriques “made in Auvergne”


Sur le même sujet

Ouverture du festival du Grand Son

Près de chez vous

Les + Lus