Bar à chats: deux mois après l'ouverture de Charabica à Grenoble, douze félins adoptés

Mako a été adopté, il quittera le "Charabia" dans quelques jours. / © AR
Mako a été adopté, il quittera le "Charabia" dans quelques jours. / © AR

Le 20 juillet, le "Charabica" a ouvert ses portes à Grenoble. Ce "bar à chat" est un établissement dans lequel les clients peuvent consommer des boissons et des douceurs tout en profitant des ronronnements de quelques chats à adopter. 

Par Alice Robinet

 
Le bilan est plutôt bon pour la structure deux mois après l'ouverture: douze chats présentés au café ont trouvé une nouvelle famille, explique Ophélie, la gérante. Surtout des châtons, mais aussi trois adultes, dont l'adoption est moins aisée. 

En moyenne, six à huit chats sont présents chaque jour à "Charabica". Ils sont choisis en fonction de leur sociabilité et leur caractère par l'association "Cosa Animalia". 


Il y a des clients qui pensent qu'on fait des chats à emporter


Si le café a réussi son pari, ce lieu insolite a fait l'objet de questions plutôt inatendues de la part des visiteurs.  "Il y a des clients qui pensent qu'on fait des chats à emporter", explique Ophélie.

Parmi les perles qu'elle a entendues depuis l'ouverture, cette question de la part d'un propriétaire de chien: "puis-je venir avec mon animal pour voir s'il supporte les chats ?".

Un autre visiteur est venu... avec son chat, pensant que le café était aussi ouvert aux clients félins. Mais pour le bien-être des petits pensionnaires des lieux, ce n'est évidemment pas possible.

Heureusement, "la plupart des clients viennent quand même pour passer un moment avec un chat, même ceux qui en ont déjà un", s'amuse Ophélie. 

Ophélie gère le Charabia depuis son ouverture. / © AR
Ophélie gère le Charabia depuis son ouverture. / © AR


Revoir le sujet consacré à l'ouverture de "Charabica"
Bar à chats à Grenoble




A lire aussi

Sur le même sujet

Sylvie Prévot, portrait d'une comédienne

Près de chez vous

Les + Lus