Pour cette 4e journée de Pro D2, c'est à Béziers que les spectateurs ont pu voir le plus d'essais. Quatre réalisations ont été inscrites de part et d'autre, vendredi 8 septembre, dans une rencontre qui a vu les Biterrois largement dominer le Stade aurillacois, avant que les Cantaliens ne reviennent au score en seconde période.

Car Béziers, sans doute remonté par les deux défaites de ses précédents matches, ouvre rapidement ses compteurs. Porical s'empare d'une passe au pied de Petitjean, qui sert à son tour Gmir, dont la course surprend les Cantaliens. L'essai est tranformé par Suchier (7-0, 4'). Par deux fois, Aurillac trouve l'occasion de répondre par des pénalités : mais les frappes de Petitjean filent à l'extérieur des poteaux (8e et 10').


Béziers à l'offensive



Les Biterrois en profitent pour assommer les Auvergnats. Dans un concert de passes interprété par Gmir, Ramoneda, Niko et ponctué par Blanc, les hôtes de la rencontre percent la défense d'Aurillac pour inscrire un nouvel essai, transformé par Suchier (14-0, 11'). Ils enfoncent le clou à peine deux minutes plus tard, lorsque Niko dépose le ballon dans l'embut suite à la réception d'une passe haute. Suchier inscit deux points supplémentaires (21-0, 13e).


Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.




Mais au terme d'une longue mêlée, les Aurillacois parviennent à approcher laborieusement de la ligne. Par un plongeon, Roussel signe le premier essai de son équipe. Petitjean trouve cette fois le chemin des poteaux (21-7, 21'). Mais Béziers répond juste avant la pause avec un essai de Suchier, servi par Blanc. L'ouvreur transforme pour la quatrième fois (28-7, 40'+1)

La seconde période voit le réveil des Stadistes, bien déterminé à revenir sur les douzièmes du championnat. Bloqués par la bonne défense biterroises, ils viennent tout de même à servir Taukeiaho qui applatit le cuir. (28-12, 52e). Avec une rapidité surprenante, Aurillac renchérit : à la reception d'une passe longue au pied très favorable, McPhee vient lui aussi réduit l'écart. Cependant, Segonds ne tranforme pas sur les deux essais (28-17, 54e). Suchier réalise quant à lui un sans-faute, avec un 5e coup de pied réussi à la 60e (31-17).

Le retour aux affaires d'Aurillac



Dix minutes plus tard, après quelques cafouillages, le XV aurillacois parvient à porter son nombre d'essais à égalité avec ses adversaires, grâce à Amrouni (31-24, 68e). Rien n'est encore joué pour les Biterrois, surtout après le premier succès au pied de Segonds, pénalité inscrite sur un en-avant de Béziers (31-27, 79').

Malgré la récupération du bonus défensif, le Stade aurillacois s'incline sur ce score sur la pelouse du Stade de la Méditerrannée. Huitièmes, ils passent à la 12e place, doublés notamment par Béziers qui grimpent en 10e position. Les Cantaliens devront être plus incisifs au pied lors de leur prochain match contre Narbonne, vendredi 15 septembre.