Tempête Zeus : la moitié du toit s’envole, il doit reloger ses bêtes

La moitié du toit du bâtiment agricole a été arrachée par le vent / © Lydie Ribes / France 3 Auvergne
La moitié du toit du bâtiment agricole a été arrachée par le vent / © Lydie Ribes / France 3 Auvergne

La tempête Zeus a arraché une partie du toit d’un des bâtiments de l’exploitation de Philippe Albisson, éleveur naisseur engraisseur sur la commune de Val d'Arcomie dans le Cantal. Il a du s’organiser pour abriter ses animaux.

Par Cyrille Genet

Les morceaux de toiture éparpillés autour de l'exploitation témoignent de la violence du vent, Philippe Albisson venait tout juste de terminer sa pause déjeuner, c'est le bruit d'une très forte rafale qui l'a alerté et c'est en entrant dans le bâtiment qu'il a découvert l'étendue des dégâts. Rapidement il a pris la mesure du danger.

Dans un premier temps pour protéger les 50 vaches qui sont en période de vêlage et qui se retrouvent dans une stabulation sans toiture il a imaginé faire appel à des collègues mais rapidement il s’est rendu compte que pour des raisons de capacité et d'équipement la solution n'est pas la bonne. L’éleveur a alors fait appel à sa coopérative pour enlever les animaux plus jeunes du bâtiment le moins touché et ainsi récupérer de la place pour ses vaches ; mais en faisant ce choix c'est la partie engraissement qui est sacrifiée.

Ce matin des couvreurs sont venus réparer la toiture du bâtiment  le moins endommagé. Lundi en fin de journée Philippe Albisson avait reçu la visite d'un agent de sa compagnie d'assurances, il espère que son dossier sera traité dans les plus brefs délais pour dit-il "oublier cette drôle de journée du 6 mars 2017".

Sur le même sujet

Drom (01) : un tornade du feu de Zeus s'abat sur un quartier

Près de chez vous

Les + Lus