Incendie dans une ferme du Cantal : les 130 bovins sont morts asphyxiés

Incendie dans une ferme du Cantal : les 130 bovins sont morts asphyxiés
Un important incendie s’est déclaré dans un bâtiment agricole d’Anterrieux, dans le Cantal, lundi 17 avril, vers 18H30. La ferme de 1500 m2 a été entièrement détruite. Les 130 vaches qui se trouvaient à l’intérieur ont péri dans le sinistre. Intervenants: Lieutenant Jean Rodier, Chef de groupe de la compagnie de pompiers de Saint-Flour / Louis Raynal, Maire d'Anterrieux - C. Jouvante / V. Mathieu / M. Canuto

L’alerte a été donnée lundi 17 avril vers 18H30. Un dramatique incendie a détruit un bâtiment agricole à Anterrieux dans le Cantal. Les 130 bovins qui se trouvaient à l'intérieur n'ont pas survécu.

Par Christophe Jouvante

Au lendemain du terrible incendie qui a ravagé une ferme d’Anterrieux, dans le Cantal et qui a causé la mort de 130 bovins, la priorité était d'évacuer les bottes de foin. Du foin, en flammes, qu’il faut extraire du hangar où se trouvaient les animaux.
Depuis le début de l’incendie, ce sont les trois frères de l'agriculteur qui aident les pompiers sur le terrain. Le propriétaire a besoin de récupérer du drame qui vient de le toucher. Son cheptel a été décimé aux trois-quarts.

Les bêtes étaient déjà mortes asphyxiées par la fumée quand les premières personnes sont arrivées.
Alertés par la fumée et les explosions dues à la toiture équipée de panneaux photovoltaïques.
Une vingtaine de pompiers a dû se déployer pour maîtriser l'incendie.
Ils étaient encore une demi-douzaine le lendemain du sinistre.


Au lendemain du terrible incendie qui a ravagé la ferme d’Anterrieux la priorité était d'évacuer les bottes de foin. Du foin, en flammes, qu’il faut extraire du hangar où se trouvaient les animaux. / © France 3 Auvergne
Au lendemain du terrible incendie qui a ravagé la ferme d’Anterrieux la priorité était d'évacuer les bottes de foin. Du foin, en flammes, qu’il faut extraire du hangar où se trouvaient les animaux. / © France 3 Auvergne



Un énorme malheur pour cet agriculteur qui avait repris la ferme de ses parents il y a une quinzaine d'années.
En 2011 son bâtiment avait brûlé. Il avait reconstruit celui-là,  sur les hauteurs du village.

« Un coup dure moralement et financièrement  pour cet agriculteur » reconnaît le village tout entier.

Dès que l'état du terrain le permettra les techniciens en identification criminelle d'Aurillac viendront faire les prélèvements nécessaires pour essayer de trouver la cause de l'incendie.
Le fermier a, quant à lui, toute une vie à reconstruire.

Sur le même sujet

Situation alarmante au glacier d'Argentière

Près de chez vous

Les + Lus