Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Des vaches et du lait, la recette du succès pour une ferme dans le Cantal

Deux récompenses à la GAEC de Bassignac dans le Cantal pour le salon de l'agriculture
Il y a encore des exploitations agricoles qui se portent bien… dont le travail est récompensé. C'est le cas de ce Gaec à Bassignac dans le Cantal où deux produits issus de la ferme familiale viennent d'être récompensé : l'un de 125 gr l'autre d'a peu près 600 kg. Intervenants : Pascal Besson Eleveur, Co-gérant Gaec ; Vincent Besson, Responsable fabrication Yaourts, Co-gérant Gaec - Reportage : Pasale Félix, Claude Bernard, Stéphanie Salmon

Il y a encore des exploitations qui se portent bien et dont le travail est récompensé. C’est le cas du GAEC de Besson-Bassignac, dans le Cantal. Elle vient d’être récompensée pour deux de ses produits, issus de la ferme familiale : un de 125g, et l’autre de 600 kg.

Par Aurélie Albert

Les deux ingrédients phares de la recette du succès de la famille Besson, ce sont le lait et les vaches. Et toute la famille se prépare à les présenter au salon international de l’agriculture, ce week-end.

D’ici quelques jours Helva BB, 4 ans, quittera son Cantal natal et montera à Paris. Elle représentera la race des Prim’ holstein. 
« Il n’y a pas plus grande joie que d’être au bord d’un ring et de voir les animaux gagner qu’on a élevé, qu’on a conçu, qu’on a réfléchi, explique Pascal Besson, éleveur. On a réfléchi aux accouplements. On a vraiment beaucoup travaillé pour ça. Plus on utilise de bons animaux et plus ces animaux transmettent de bons animaux. Donc, il faut construire tout doucement les familles »

50 000 yaourts produits par semaine

L’autre fierté du GAEC, ce sont ses yaourts. Médaillés d’or Auvergne-Rhône-Alpes pour l’année 2016. Le projet a été lancé il y a 10 ans. Grâce à leurs 68 vaches laitières, les quatre frères de la famille produisent 50 000 yaourts par semaine. Aujourd’hui la gamme de yaourts est présente dans la quasi-totalité des rayons de la grande distribution, avec une forte empreinte régionale (50% des yaourts en Auvergne). L’objectif est de valoriser le lait produit sur l’élevage prim’holstein (750 000 litres dont 450 000 litres transformés en yaourts et crème).

Une recette du succès qui rémunère 10 personnes dans la GAEC.

Vincent Besson a reçu la médaille d'or au concours régional de Cournon d'Auvergne pour son yaourt fermier / © P. Felix
Vincent Besson a reçu la médaille d'or au concours régional de Cournon d'Auvergne pour son yaourt fermier / © P. Felix

 

Sur le même sujet

Les réactions dans le Puy-de-Dôme après la nomination du Premier Ministre

Près de chez vous

Les + Lus