Des céréaliers de la Coordination Rurale Isère dénoncent les spéculateurs

Coup de colère des céréaliers isérois de la Coordination Rurale. Ils ont bloqué ce 6 février la sortie du silo à grain de la Côte Saint-André. Ils dénoncent la baisse drastique du prix des céréales. Le cours du blé a baissé de plus de 30% depuis l'année dernière. De la pure spéculation selon eux. 

Par Jean-Christophe Pain


Une quinzaine d'agriculteurs, venus de la plaine d'Heyrieux et de la Bièvre, a manifesté ce 6 février devant le silo de la Côte Saint-André. Contre la baisse du cours des céréales décidé à la Bourse de Chicago. 

Reportage Cédric Picaud et Nathalie Rapuc
Les céréaliers en colère
Intervenants : Thierry Boiron Agriculteur à Ornacieux - Coordination rurale de l'Isère, François Ferrand Président de la Coordination rurale de l'Isère

Après une récolte abondante au niveau mondial, le prix a chuté d'un tiers. Une perte sèche de 400 euros par hectare. Sans compter l'accord de libre-échange entre l'Europe et l'Ukraine, qui compte désormais nombre de fermes géantes, souvent gérées par des multinationales.

D'après la Coordination Rurale, 50 % des céréaliers français pourraient disparaître si les cours ne repartent pas à la hausse. 

Sur le même sujet

Réactions des habitants un jour après l'opération antiterroriste à Clermont-Ferrand

Actualités locales

Les + Lus