Décrochage scolaire: une suppression des subventions qui inquiète à Grenoble

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Fin mai, la Région Auvergne-Rhônes-Alpes décidait de supprimer l'ensemble des subventions accordées aux organismes de lutte contre le décrochage scolaire. Une décision qui impacte directement l’association "La Bouture" qui se retrouve privée de la moitié de son budget et sa vitrine, le CLEPT. 

Par B.C

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette annonce faite par la Région a été brutale. Mais certainement pas autant que ses conséquences pour l’association "La Bouture" qui va perdre 65.000 euros, soit la moitié de son budget annuel. Une décision en forme de coup de poignard porté à la lutte contre le décrochage scolaire.

"Une décision prise comme ça, d’un trait de plume, sans aucune consultation. Nous n’avons même pas été convoqués. Tout à coup, Laurent Wauquiez décide que le décrochage scolaire n’est plus un sujet", lance Marie-Cécile Bloch, co-fondatrice de l’association.

"En terme de chiffres, l’association représente un millier d’appels par an, que ce soit des parents qui ont besoin de vérifier leur droit, débriefer par rapport à un conseil de classe ou à ce qu’ils vivent au quotidien avec leurs enfants", renchérit Véronique Laforets, la directrice.


Une place de pionnière remise en question

"La Bouture" a en effet un rôle central dans la scolarité de bon nombre d’élèves. L’association conseille les parents, assiste les professionnels de l’orientation et tente de redonner confiance aux jeunes. Notamment à travers le CLEPT de Grenoble, le collège lycée élitaire pour tous qui a ouvert ses portes en novembre 2000 et qui accueille chaque année une centaine de volontaires âgés de 15 à 22 ans.

L’objectif est de les faire reprendre une scolarité après une période de rupture scolaire d’au moins 6 mois. Un établissement unique en France avec son dispositif d’enseignement alternatif et ses 85 % de réussite au bac.

Mais cette année, c’est une toute autre histoire pour "La Bouture". Les subventions votées l’an dernier ont été gelées sans raison. De quoi remettre en question cette place de pionnière qu’occupait la Région dans la lutte contre le décrochage scolaire.

Reportage de Jordan Guéant, Vincent Habran et Virginie Muamba
Quel avenir pour le CLEPT ?
Intervenants : Marie-Cécile Bloch Co-fondatrice de "la Bouture" ; Véronique Laforets Directrice de "la Bouture"


A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Pollution rivière Rumilly

Près de chez vous

Les + Lus