Inlassablement, les enquêteurs poursuivent leur long et minutieux travail pour tenter de retrouver la petite Maëlys. La fillette a disparu le 27 août dernier alors qu'elle participait à un mariage à Pont-de-Beauvoisin. Ce jeudi 5 octobre 2017, une équipe de plongeurs est à nouveau mobilisée sur la commune de Belmont-Tramonet, en Savoie, et des recherches terrestres ont lieu également.

On ne sait pas si ces nouvelles recherches terrestres, menées notamment à Domessin, ont été entreprises suite à de nouvelles informations. On ne sait pas non plus si les investigations s'orientent plus précisément dans ce secteur après la visite de la mère du principal suspect à son fils hier mercredi. Placé en détention provisoire à Saint-Quentin-Fallavier, l'ancien militaire de 34 ans est pour l'instant le seul suspect mis en examen pour enlèvement et séquestration. Après la conférence de presse des parents de Maëlys, sa mère avait déclaré qu'elle irait parler à son fils pour le persuader de parler s'il savait quelque chose. 



On ne sait donc pas ce que se sont dit la mère et son fils et on ne sait donc pas si les recherches actuelles sont liées à cette rencontre ou pas. 

Quoi qu'il en soit, des plongeurs fouillent à nouveau plusieurs plans d'eau situés à quelques kilomètres du lieu de la disparition. Depuis lundi, et aujourd'hui encore, ils ont entrepris de sonder 3 étangs situés sur la commune de Belmont-Tramonet. Les plans d'eau sont situés de part et d'autre du camping "Les 3 lacs".

Belmont-Tramonet est une commune située à 6 kilomètres de Pont-de-Beauvoisin, soit à une dizaine de minutes en voiture. Depuis la disparition, des recherches ont été entreprises dans de nombreux étangs, mais aussi dans le lac d'Aiguebellette qui a même été sondé pendant plusieurs jours grâce à des bateaux équipés de sonars.

Recherches Maëlys