Disparition de Maelys : après Aiguebelette, les plongeurs sondent à nouveau Le Guiers en Savoie

© Aurélie Massait - France 3 Alpes
© Aurélie Massait - France 3 Alpes

Les recherches entamées ce jeudi 6 septembre 2017, en début de matinée, dans le lac d'Aiguebelette, semblent avoir pris fin à la mi-journée. Les plongeurs fouillent de nouveau la rivière Le Guiers sur la commune de Saint-Béron en Savoie.

Par Yann Gonon

On ne sait pas encore si les recherches entreprises ce mercredi 6 septembre 2017 dans la matinée, dans le lac d'Aiguebelette, ont été fructueuses ou pas, mais elles semblent avoir pris fin. Les plongeurs restent mobilisés mais ils se sont déplacés en début d'après-midi sur la commune de Saint-Béron. Ils fouillent une nouvelle fois la rivière Le Guiers.

Selon nos informations, il n'y aurait plus de recherches en ce début d'après-midi dans le lac d'Aiguebelette. Les plongeurs qui s'étaient déployés, ce mercredi matin, pour sonder ce plan d'eau de 5 kilomètres carrés, situé à 20 minutes du domicile du suspect, ont cessé leurs investigations. 

Les plongeurs avaient débuté ces nouvelles recherches dans le lac d'Aiguebelette vers 10 heures du matin. Le lac est situé à une vingtaine de minutes du domicile du principal suspect dans l'enquête sur la disparition de Maelys. Toujours selon nos informations, ce dernier "aurait ses habitudes" dans le secteur. En témoignent, les nombreuses photos sur sa page Facebook, prises au bord du lac où il aime visiblement passer du temps, en compagnie de ses chiens.

Après le lac d'Aiguebelette, les enquêteurs se sont déplacés cet après-midi, à quelques kilomètres de là, sur la commune de Saint-Béron, en Savoie. 
© Aurélie Massait - France 3 Alpes.
© Aurélie Massait - France 3 Alpes.

Les plongeurs vont, cette fois-ci, se concentrer à nouveau sur la rivière le Guiers. Le cours d'eau a déjà été sondé à plusieurs reprises, et ce dès le lendemain de la disparition de la fillette.

© Aurélie Massait - France 3 Alpes.
© Aurélie Massait - France 3 Alpes.

Le cours d'eau sondé est le "Guiers vif", un affluent du Guiers. La rivière sert de "frontière naturelle" aux départements de l'Isère et de la Savoie. La salle des fêtes où avait lieu le mariage auquel participait Maelys est située à quelques centaines de mètres du cours d'eau.



A lire aussi

Sur le même sujet

Mélenchon à Grenoble

Près de chez vous

Les + Lus