Disparition de Maëlys : les deux sonars ont repris les recherches au Lac d'Aiguebelette

© Jean-Pierre Ardito
© Jean-Pierre Ardito

Quinze jours après la disparition de la petite Maëlys, les gendarmes ont repris les recherches dès ce matin au lac d'Aiguebelette, en Savoie. Toute la journée, ils ont sondé les eaux. Sans succès.

Par Marion Feutry

Ce matin, lundi 11 septembre, les sonars ont repris du service sur le lac d'Aiguebelette. Les deux embarcations venues de Strasbourg et de Genève sont entrées en action hier en milieu de matinée. Elles ont déjà permis de sonder près de la moitié du lac. 

Hier, les recherches ont été ralenties à cause d'une fausse alerte. Dans la journée, l'un des sonars a reçu un écho, indiquant une cible potentielle à 300 mètres du bord. Les plongeurs sont alors allés vérifié à 13 mètres de profondeur, mais il ne s'agissait que d'un objet. 

Ce matin, les plongeurs d'Aix-les-Bains et de Valence se préparent à inspecter deux réserves naturelles, situées sur le lac. Deux zones de protection du biotope près desquelles il est impossible d'approcher, la navigation étant réglementée autour de ces espaces sensibles. Un hélicoptère pourrait également survoler la zone. 

Deux îles du lac d'Aiguebelette inspectées


Des opérations de recherche rendues délicates par l'absence de visibilité et l'importance de la surface à couvrir. Troisième lac naturel de France, le lac d'Aiguebelette mesure en superficie 5,45 km² et sa profondeur peut dépasser les 70 mètres. 

Quinze jours après la disparition de la petite Maëlys, lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère, les recherches se concentrent sur le lac d'Aiguebelette et ses environs, où le suspect mis en examen, avait ses habitudes. L'homme de 34 ans, actuellement détenu à la maison d'arrêt de Varces, aimait y promener ses chiens et sa famille y posséderait un cabanon.


Recherches sur le lac d'Aiguebelette
Intervenant : Ludovic Wojcik Commandant de la brigade nautique d'Aix-les-Bains Equipe : Anne Hédiard, Maxime Quemener, Eric Achard


Reprise des recherches dans les gorges de Chailles

Par ailleurs, après deux jours d'interruption, les recherches ont repris ce matin, vers 9h, dans les gorges de Chailles, situées sur la commune de Saint-Béron, en Savoie. 



Les pelotons de gendarmerie de haute-montagne de Modane, en Savoie, et du Versoud, en Isère, sont mobilisés sur ce secteur situé à quelques kilomètres du domicile du suspect. Une quinzaine d'hommes explore en rappel les pentes très raides qui surplombent le canyon. 

© Anne Hédiard
© Anne Hédiard







A lire aussi

Sur le même sujet

Fièvre catarrhale en Haute-Savoie

Près de chez vous

Les + Lus