Drôme : un sursis pour l'entreprise de prêt-à-porter BCBG

Les quais de l'entrepôt de Mercurol, vides.
Les quais de l'entrepôt de Mercurol, vides.

Le tribunal de commerce s'est donné hier un délai supplémentaire pour examiner les offres de reprises de BCBG, entreprise de prêt-à-porter de Mercurol.  Un dossier est jugé sérieux, mais les salariés, eux, pensent que ça ne se fera pas sans casse sociale à l'arrivée.

Par Christian Conxicoeur

"Kooples l'a fait, on peut le faire aussi"... la secrétaire du comité d'entreprise veut y croire : un projet de reprise du fabricant de prêt-à-porter par un ancien dirigeant de l'entreprise et, à la clé, la création d'une nouvelle marque. Le tribunal de commerce a, en tout cas, jugé le dossier suffisamment sérieux pour se donner du temps.


Drôme : un sursis pour l'entreprise de prêt-à-porter BCBG
Le tribunal de commerce s'est donné hier un délai supplémentaire pour examiner les offres de reprises de BCBG, entreprise de prêt-à-porter de Mercurol. Un dossier est jugé sérieux, mais les salariés, eux, pensent que ça ne se fera pas sans casse sociale à l'arrivée. Reportage de Renaud Gardette et Eloïsa Patricio. Montage Dominique Dumas. Tourné à Mercurol (26) Avec les interviews de : Stéphanie Vénitien, secrétaire du Comité d'Entreprise ; Eric Fayon, délégué syndical FO

 

Sur le même sujet

Mélenchon à Grenoble

Près de chez vous

Les + Lus