Pierrelatte (Drôme) : les gendarmes du nucléaire sur le terrain

Une inspection de l'ASN, Autorité de Sûreté Nucléaire, sur un des sites du Tricastin - 29/9/17 / © France 3 RA
Une inspection de l'ASN, Autorité de Sûreté Nucléaire, sur un des sites du Tricastin - 29/9/17 / © France 3 RA

L'Autorité de Sûreté Nucléaire vient d'imposer la mise à l’arrêt provisoire de quatre réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin. Pour comprendre l'activité de l'ASN, nous avons suivi une équipe de contrôleurs lors d'une inspection sur un futur site de traitement d'uranium, à Pierrelatte.

Par Dolores Mazzola


Chaque nouvelle installation doit faire l'objet d'un suivi approfondi par l'Agence de Sûreté Nucléaire. La visite des trois contrôleurs de l'ASN et de l'IRSN dans la future unité de traitement d'uranium était annoncée. Face à eux, des ingénieurs, des maîtres d'oeuvre et des responsables de la sécurité du site AREVA. Sur le terrain et dans les classeurs le contrôle de l'ASN va durer plus de six heures. Les inspecteurs réalisent une cinquantaine d'inspection par an sur tout le territoire.

Pierrelatte (Drôme) : les gendarmes du nucléaire sur le terrain
Dans les pas d'une équipe d'inspecteur sur une site d'enrichissement d'uranium, à Pierrelatte (Drôme). - France 3 RA



A lire aussi

Sur le même sujet

Cybercriminalité : les entreprises sensibilisées à Clermont-Ferrand

Près de chez vous

Les + Lus